Société
JO 2024 : pas de port du voile pour les athlètes françaises, assure la ministre des Sports
Publié le 26 septembre 2023 à 11:45
Par Clément Arbrun | Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
Interdiction de porter le voile : voilà l'injonction de la ministre des Sports à l'encontre des athlètes françaises, en vue des prochains Jeux Olympiques, en 2024. Une décision qui fait beaucoup réagir, politiques, internautes comme militants.
JO 2024 : pas de port du voile pour les athlètes françaises, assure la ministre des Sports
JO 2024 : pas de port du voile pour les athlètes française, assure la ministre des Sports
Amélie Oudéa-Castéra (Ministre des sports) - People dans les tribunes du match de Poule A de la Coupe du Monde de Rugby France 2023 entre la France et la Namibie (96-0) au stade Velodrome à Marseille le 21 septembre 2023. C'est confirmé : la ministre des Sports Amélie Oudéa Castera a affirmé sur le plateau de l'émission Dimanche en politique l'interdiction du port du voile pour les athlètes françaises lors des JO de 2024.  
Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques, dans la rue à Saint-Denis avant le match d'ouverture de la coupe du monde de Rugby au stade de France le 8 septembre 2023. © Jonathan Rebboah / Panoramic / Bestimage Une décision qui importe beaucoup dans le cadre d'un événement sportif aussi majeur et médiatisé. "Les représentants de nos délégations dans nos équipes de France ne porteront pas le voile"
Amélie Oudéa-Castéra (Ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques de France) - Conférence de presse 1 an avant les Jeux Paralympiques de Paris 2024, Paris le 29 aout 2029. "Nous avons exprimé de manière très claire avec la Première ministre notre attachement à un régime de laïcité stricte, appliqué strictement dans le champ du sport"
Amélie Oudéa-Castéra (Ministre des sports) - People dans les tribunes du match de Poule A de la Coupe du Monde de Rugby France 2023 entre la France et la Namibie (96-0) au stade Velodrome à Marseille le 21 septembre 2023.
La suite après la publicité

C'est confirmé : la ministre des Sports Amélie Oudéa Castera a affirmé sur le plateau de l'émission Dimanche en politique l'interdiction du port du voile pour les athlètes françaises lors des JO de 2024. Une décision qui importe beaucoup dans le cadre d'un événement sportif aussi majeur et médiatisé.

"Les représentants de nos délégations dans nos équipes de France ne porteront pas le voile. Nous avons exprimé de manière très claire avec la Première ministre notre attachement à un régime de laïcité stricte, appliqué strictement dans le champ du sport. Ça veut dire l'interdiction de toute forme de prosélytisme", a détaillé la femme politique en direct. Une initiative qui prend place dans un contexte des plus tendus.

Une décision que l'on pourrait associer à une actualité globale - la même semaine, un projet de loi sur le port obligatoire du voile était adopté par le Parlement iranien, condamnant jusqu'à dix ans de prison les femmes défiant cette règle. Mais que beaucoup lient davantage à une atmosphère hexagonale épinglée par des associations et militants, à l'heure, notamment, des vastes et récents débats sur l'interdiction de l'abaya à l'école.

Et cela a, forcément, beaucoup fait réagir.

Islamophobie ou laïcité ?

Islamophobie ou laïcité ? Le débat fait rage sur les réseaux sociaux et dans les médias, notamment auprès des voix politiques. Ancienne vice présidente du Conseil National de Protection de l'enfance, Michèle Créoff voit ainsi là une manière symbolique de lutter contre "un moyen d'oppression sexiste désignant les femmes comme inférieures et coupables", comme une réponse au sein du sport aux violences patriarcales.

Cependant, d'autres paroles, comme celle du journaliste et auteur Mickaël Correia (Une Histoire Populaire du Football) adoptent une autre position : "Alors que le Comité international olympique autorise le port du voile, la France se fait championne du monde de l'islamophobie. Elle fait exactement la même chose sur les terrains pour le football alors que la FIFA, instance mondiale du foot, autorise le port du hijab aux joueuses !".

En juin dernier encore, rappelle à ce titre le magazine Elle, le collectif Les Hijabeuses défendait vivement le droit de jouer avec leur voile lors des compétitions organisées par la Fédération française de football (FFF). Et avait carrément saisi le Conseil d'État pour obtenir cette autorisation.

"Il y a pas d'autres sujets plus prioritaires et plus importants que le voile comme par exemple les cas d'harcèlements sexuels au sein de certaines fédérations sportives ? Laissez les sportives libres de leurs choix vestimentaires", s'interroge et dénonce un internaute.

Un sujet qui divise encore énormément.

Mots clés
Société News essentielles sport religion droits des femmes jeux olympiques
Sur le même thème
Les Français ? Des "machistes !", dénonce Jane Fonda play_circle
"Personne ne lui a dit : ça suffit !" : Mathieu Kassovitz tacle Depardieu et le ciné français play_circle
Société
"Personne ne lui a dit : ça suffit !" : Mathieu Kassovitz tacle Depardieu et le ciné français
19 mars 2024
"Viols avec violences" : Judith Godrèche porte plainte contre Benoît Jacquot play_circle
Société
"Viols avec violences" : Judith Godrèche porte plainte contre Benoît Jacquot
7 février 2024
Les articles similaires
"Avortement clandestin à 18 ans" : Line Renaud défendra toujours le droit à l'IVG play_circle
Société
"Avortement clandestin à 18 ans" : Line Renaud défendra toujours le droit à l'IVG
21 mars 2024
"L'avortement ne tue pas, il sauve des vies" : la réponse des voix féministes à CNews play_circle
Société
"L'avortement ne tue pas, il sauve des vies" : la réponse des voix féministes à CNews
27 février 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news