Laurence Boccolini : la maman de Willow est "trop sensible"

 Laurence Boccolini lors de la conference de presse de rentree d'Europe 1 a Paris. Le 30 aout 2010
Laurence Boccolini lors de la conference de presse de rentree d'Europe 1 a Paris. Le 30 aout 2010
Heureuse dans sa vie professionnelle, en couple et dans sa vie de famille, Laurence Boccolini a toutes les raisons d'avoir le sourire. Sauf quand des chroniqueurs de l'émission "Touche pas à mon Poste" décident de critiquer son émission.
A lire aussi

Grâce au succès de son émission "Money Drop ", Laurence Boccolini est une valeur sûre pour TF1 qui n'a pas hésité à lui confier la présentation de son émission le "Grand Blind Test". Une émission qui ne fait pas l'unanimité puisqu'elle a été fortement critiquée par Thierry Moreau, chroniqueur dans l'émission "Touche pas à mon Poste" qui a assuré que TF1 ne croyait pas du tout dans ce programme et ne faisait rien pour le promouvoir. Des propos qui ont fait beaucoup de peine à la présentatrice de TF1 qui a d'abord voulu s'expliquer en indiquer que Jean-Luc Lemoine (lui aussi chroniqueur de Cyril Hanouna) n'avait pas hésité à participer à l'émission.

Laurence Boccolini trop sensible

Comme à son habitude, Laurence Boccolini n'a pas hésité à réagir directement sur son compte Twitter aux critiques sur son émission, et elle ne mâche pas ses mots : " J'adore faire le grand Blind test Les invités et @ShineFrance aussi. Bref.Critiquez moi, enterrez moi comme à chaque fois : je m'en TAPE".

Après réflexion, Laurence Boccolini a finalement posté un autre message pour expliquer qu'elle prenait sans doute les critiques trop à coeur et qu'elle était trop sensible alors que finalement elle est parfaitement heureuse dans ce qu'elle fait. Et c'est bien là le principal pour l'heureuse maman de la petite Willow ! Il faut dire que malgré les critiques, Laurence Boccolini assure du côté des audiences.

"Bon vous savez, je suis trop sensible. Je ne devrais même pas relever les tweets pas cools. Je suis happy. J'ai deux émissions que j'adore. What else ?"