Le "A4 Waist Challenge" : le nouveau défi minceur qui obsède les chinoises

Sur le net, le "A4 waist challenge" séduit de nombreuses femmes voulant à tout prix accéder à un idéal pourtant normalement inaccessible.
2 photos
Lancer le diaporama
Encore une fois, il semble que la quête sans fin du corps idéal donne lieu à une série de mèmes aussi inquiétants que bizarres... Après le "thigh gap" et le "Belly Button Challenge", le dernier défi en date s'appelle le "A4 Waist Challenge". Son but ? Être aussi mince qu'une feuille A4.
A lire aussi

Ces dernières semaines, en Chine, un nouveau challenge a fait son apparition sur le célèbre réseau social Wibo - l'équivalent de notre Twitter : le "A4 Waist Challenge". A l'inverse de certains défis ayant pour but de sensibiliser à une cause particulière, celui-ci n'a pas de réel but, excepté la glorification d'un idéal quasiment impossible à atteindre.

Le principe est le suivant : faire des selfies avec une feuille blanche au format A4 posée devant la taille. Le but étant bien sûr que la taille disparaisse derrière la feuille et ainsi afficher aux yeux de tous des mensurations pseudo "parfaites".

D'apparence absurde ou marrant pour certains, ce challenge, qui compte déjà près de 40.000 participants, fait pourtant plus de dégâts que ce que l'on peut imaginer. Qu'en est-il, par exemple, des femmes en surpoids, de celles ayant des maladies ou juste des personnes au physique moyen ou même déjà très minces mais qui ne rentre pourtant pas dans un 34 ? Rappelons qu'une feuille ne mesure que seulement 21 cm de largeur, soit moins d'un quart du tour de taille de la femme moyenne...

Face à ces critères ridicules, le A4 Waist Challenge suscite des moqueries assez bienvenues, comme cet utilisateur de Wibo ironisant sur le fait que son chat était le mieux placé pour gagner ce "concours". Ou encore cette femme postant une photo d'elle-même avec non pas une feuille de format standard mais de format A3 et brandissant un fuck à ce challenge.

En dehors du fait que ce défi exclut massivement une bonne partie - si ce n'est la grande majorité - de la population féminine, cette initiative dérange car elle contribue à entretenir une forme de culte de la maigreur.

Qui plus est, présenter la minceur extrême de certains corps comme un but à atteindre a quelque chose de dérangeant. Sans parler du côté mensonger de cette initiative qui tend à ne montrer que l'aspect soi-disant esthétique de la maigreur mais n'alerte pas sur les problèmes de santé, de dépression et de privation que cela peut engendrer.