Les 18 excuses préférées des enfants pour ne pas dormir

Les excuses des enfants pour ne pas dormir
2 photos
Lancer le diaporama
Les excuses des enfants pour ne pas dormir
Quand il s'agit de se coucher, les enfants ont soudainement une multitude de raisons de ne pas fermer l'oeil. Voici un florilège des excuses (bidons) le plus souvent déployées.
A lire aussi
Combien d'heures un enfant doit dormir la nuit : les scientifiques répondent
News essentielles
Combien d'heures un enfant doit dormir la nuit : les...

Etrange comme ces envies surviennent pile au moment où nos petites têtes blondes devraient dormir à poings fermés...

1- "Tu m'as pas dit "bonne nuit"

Vous savez bien que vous l'avez fait, mais ça ne coûte rien de le redire. Surtout si ça peut l'aider à s'endormir genre tout de suite.

2- "J'ai envie de faire pipi"

Evidemment, le petit verre d'eau réclamé précédemment a eu raison de sa vessie.

3- "Il y a des monstres sous mon lit"

Comme vous êtes sympa (et courageuse), vous vérifiez. Bizarrement, les monstres ont pris la poudre d'escampette. La bonne nouvelle, c'est que votre petit amour va pouvoir se recoucher sans crainte.

4- "J'ai soif"

On se doute que c'est un prétexte, mais on flanche et on lui rapporte un verre, se promettant qu'après ça, il a intérêt à clore ses jolies paupières.

Une soif soudaine
Une soif soudaine

5- "J'ai fait un cauchemar"

Bien qu'il ne soit couché que depuis 9 minutes, vous lui accordez le bénéfice du doute. D'ailleurs, nombre d'enfants dorment les yeux légèrement ouverts. Un câlin, des mots doux pour le réconforter et hop, "re-bonne nuit".

6- "Je peux avoir encore un bisou ?"

Ses prétextes pour rester réveiller commencent à s'amenuiser, vous gratter un bisou supplémentaire apparaît donc comme une agréable stratégie qu'il n'hésite pas à déployer plusieurs fois d'affilée.

7- "J'ai chaud"

Forcément, à force de gigoter dans tous les sens, on transpire. Vous le laissez enlever son haut de pyjama ou sa couverture, pourvu qu'il dorme (et vous autorise à en faire autant).

8- "Je peux dormir avec vous ?"

Non, pas de co-dodo, mais c'est bien tenté. Sauf si bien sûr, il pleure à chaudes larmes à cause de son fameux cauchemar, et que vous n'avez pas le coeur de le laisser se ronger les sangs, seul, dans son lit.

Qui ne tente rien...
Qui ne tente rien...

9- "J'ai froid"

Vous vous sentez sur le point de perdre votre calme et avez envie de lui hurler qu'il lui suffit alors de remonter sa couette et de renfiler son haut de pyjama fraîchement enlevé (quand il avait alors "trop chaud").

10- "J'ai faim"

Non, là c'est niet, et vous n'y dérogerez pas. Vous n'allez quand même pas réinstaller Monseigneur à table et lui filer des biscuits sous prétexte qu'il n'avait pas une grosse faim à l'heure du repas.

11- "Je m'ennuie"

Ça tombe bien, dormir est une super occupation. Vous lui soufflez la technique du comptage de moutons et éteignez la lumière.

12- "Tu peux me lire une histoire ?"

Sauf que vous lui en avez déjà lu une. Sachant bien qu'il ne souffre d'aucune amnésie, vous admirez son courage à tenter le tout pour le tout. Vous êtes même à deux doigts de rouvrir un livre, si ça peut le faire piquer du nez au passage.

Elle a prévu une petite réserve
Elle a prévu une petite réserve

13- "J'ai mal à la gorge"

Après inspection de sa cavité buccale, rien à signaler. Cela dit, il s'est peut-être irrité la gorge à force de s'égosiller en vous appelant.

14- "Je retrouve plus ma peluche"

(Qu'il a perdue il y a déjà 6 mois). Vous lui réexpliquez que c'est normal puisqu'elle n'est plus là et lui rappelez qu'il en a 12 autres à ses pieds qui n'attendent que lui.

15- "J'ai oublié de me laver les dents"

Marrant cette brusque maniaquerie dentaire...

16- "J'ai peur dans le noir"

Vous rallumez la lumière. De préférence celle du couloir ou sa petite veilleuse.

Une veilleuse
Une veilleuse

17- "Je t'aime"

Bon là, on fond, ces trois petits mots nous mettent du baume au coeur et tant pis s'il y avait derrière une intention de grapiller quelques secondes de veille.

18- "Je suis pas fatigué"

On avait cru comprendre. Mais si au moins il essayait, il serait peut-être surpris d'apprendre que le marchand de sable est bel et bien passé !