Les gens sympas seraient de meilleurs coups au lit

Les bad boys ne sont pas les meilleurs amants
2 photos
Lancer le diaporama
D'après une étude britannique, les personnes gentilles auraient des rapports sexuels plus fréquents et de meilleure qualité que les autres.
A lire aussi
Le top 10 (contestable) des meilleures séries 2014
Mag
Le top 10 (contestable) des meilleures séries 2014

Voici une étude qui ne va pas plaire aux bad boys et à leurs nombreuses admiratrices. Ainsi, d'après le British Journal of Psychology, comme le rapporte ScienceDaily, les mecs sympas, faisant plus volontiers preuve d'altruisme, seraient plus désirables, déclarant avoir plus de relations sexuelles qu'ils soient dans des relations sans lendemain ou en couple.

Pour réaliser cette étude intitulée "Altruism predicts mating success in humans", les chercheurs ont interrogé environ 800 personnes au sujet de leurs relations et de leur propension à aider les autres, notamment par le don d'argent, de sang ou encore en aidant des inconnus à traverser la rue. "Cette étude est la première à montrer que l'altruisme peut se traduire par un réel succès d'accouplement dans les populations occidentales et que les gens altruistes ont plus de compagnons que les autres", déclare Pat Barclay, professeur de psychologie ayant travaillé sur cette étude. Son collègue, le docteur Arnocky, ajoute : "Il semble que l'altruisme ait évolué dans notre espèce, en partie, parce qu'il sert de signal à d'autres qualités sous-jacentes, permettant aux individus de se reproduire."

L'altruisme, ingrédient-clé des relations

Et si l'altruisme s'est révélé constituer une qualité avantageuse pour s'accoupler chez les deux sexes, tout âge confondu, elle s'est tout de même montrée "plus efficace pour les hommes", comme l'a constaté le professeur expliquant qu'"elle affecte la durée des relations des hommes et de leurs partenaires plus que pour les femmes".

Les scientifiques envisagent à présent d'élargir cette étude pour voir si cette qualité peut aussi influer sur d'autres facteurs tels que la durée de la relation et la qualité du partenaire. Et, pour l'auteur de l'étude, il serait également intéressant de voir à quel rang se situe l'altruisme par rapport à d'autres qualités auxquelles nous accordons de l'importance telles que "l'attractivité, les finances et l'intelligence". Même s'ils reconnaissent que les personnes sondées ont peut-être un peu surestimé leur niveau de "gentillesse", d'après les chercheurs, si une personne est grossière ou pas sympa, elle en est quand même généralement consciente.

Autrement dit, la prochaine fois que vous croiserez un type attentionné et accessible, ne le snobez pas au profit d'un mystérieux bad boy, car c'est avec le premier que vous prendrez votre pied. Et c'est la science qui le dit.