Les positions les plus paresseuses du Kamasutra

Les positions les plus paresseuses du Kamasutra
Les positions les plus paresseuses du Kamasutra
Si le sexe est avant tout une question d'envie, notre quotidien nous pousse parfois à faire le minimum syndical. Pour celles et ceux que la perspective d'un petit câlin émoustille mais qui se sentent terrassés par la journée écoulée, voici quelques exemples de positions "sans effort" tirées du Kamasutra. Le sexe façon paresseux, ça peut aussi avoir du bon.
A lire aussi
Et si on testait le Yab-yum, la position qui rapproche ?
News essentielles
Et si on testait le Yab-yum, la position qui rapproche ?

Ici pas d'acrobatie ni de performance digne d'un contorsionniste. En matière de sexe, le plaisir n'est pas le monopole des plus actifs. Dans les pages de son recueil écrit entre le 6e et 8e siècle, le Kamasutra propose ainsi des positions pour les plus flemmards. Après avoir découvert cette liste, c'est sûr : vous n'aurez plus d'excuse.

La paresseuse

Comment ne pas commencer par la position bien nommée. Aussi appelée le transat, cette dernière propose au couple de tirer profit d'un minimum d'effort sans pour autant sacrifier le plaisir de l'autre. Ici, l'homme s'agenouille sur le lit et se penche légèrement en arrière, les mains tendues derrière lui. La femme place ses cuisses autour de la taille de son partenaire et se couche sur le dos. La position favorise une pénétration profonde tout en se faisant face. Le tout sans effort superflu.

L'indolent

"On n'est jamais mieux servi que par soi-même". Le Kamasutra propose quelques exemples de positions qui vont dans le sens de cette expression bien connue. Exemple ici avec l'indolent, une position qui ne nécessite aucun effort de la part de l'homme puisqu'elle consiste à laisser tout le travail à sa partenaire. Monsieur s'allonge tandis que madame le chevauche, lui tourne le dos en posant ses mains sur ses genoux.

Le missionnaire

Et oui, parfois le plus classique reste aussi le plus efficace. Si l'indolent laissait tout le travail à la femme, le missionnaire lui permet de ménager ses efforts : l'homme allongé sur sa partenaire réalise la plus grande partie du travail. Ce n'est que justice.

La cuillère

Là encore un classique, mais qui laisse à chacun tout le loisir d'un rapport sexuel intense sans trop fournir d'efforts. Ici les deux partenaires sont allongés sur le côté, la femme tournant le dos à son homme. C'est alors à ce dernier de prendre les choses en main. Sans contorsion extravagante ni mouvements trop ample, chacun peut néanmoins apprécier le moment.

L'éléphant

La position de l'éléphant s'inspire directement du rapport sexuel des pachydermes. La femme s'allonge sur le ventre, resserre les jambes et relève le buste. Son partenaire s'allonge sur son dos en s'appuyant sur ses avant-bras.

La trève

Derrière ce curieux nom, une position originale qui nécessite peu d'effort. Ici la femme s'allonge sur le dos et plie les jambes en laissant un espace suffisant à son partenaire pour se glisser sous ses genoux. A monsieur ensuite de profiter de la situation.

Le Kamasutra regorge d'autres positions dans le même esprit pour celles et ceux que l'effort rebute : le cocktail, l'huître, le gaufrier, l'aigle... A chacun d'expérimenter et surtout de trouver la position avec laquelle il ou elle se sent le plus à l'aise.