Société
Ce petit autocollant "En lieu sûr" pourrait sauver des vies
Publié le 8 avril 2021 à 14:33
Par Clément Arbrun | Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
Comment venir en aide aux personnes les plus invisibilisées, d'autant plus en temps de pandémie ? C'est là l'objectif d'une initiative LGBTQ importante : "En lieu sûr". Dans la forme, un simple sticker. Sur le fond, tout autre chose. Explications.
"En lieu sûr", l'initiative importante de l'association LGBT Flag!. "En lieu sûr", l'initiative importante de l'association LGBT Flag!.© FLAG! - Twitter
La suite après la publicité

C'est un nouveau rapport accablant d'Amnesty France qui alerte : les violences faites aux femmes et aux personnes LGBTI seraient en nette progression depuis l'an dernier. Et ce phénomène aurait été largement amplifié par l'expérience des divers confinements organisés depuis les prémices de la pandémie de Covid-19. Un contexte de crise sanitaire qui ne ferait qu'exacerber des discriminations déjà tenaces.

Une situation qui n'échappe pas à FLAG!, association LGBT luttant contre les LGBT-phobies en apportant soutien et défense aux victimes. Afin de réagir, l'association française a décidé de mettre en place un dispositif inspiré par une initiative américaine. Son nom ? "En lieu sûr". Lancé avec le soutien de la Région Île-de-France et de la ville de Bordeaux, le projet est simple : inciter services publics (bibliothèques, piscines, maisons des associations, mairies), magasins et entreprises à plaquer sur leur devanture un sticker "En lieu sûr".

L'idée ? Signaler par ce simple geste aux personnes LGBTQ victimes de violences que lesdits établissements sont à même de les accueillir, de leur apporter le soutien et la sécurité nécessaires avant la venue des secours. Comme une sorte de relais rassurant et direct. Un "partenariat" important par les temps qui courent.

Un sticker pour un dispositif d'urgence

"En affichant cet autocollant, l'établissement s'engage à réaliser un accueil chaleureux, dans le respect de la personne. Le logo permettra également de visibiliser les secteurs où les LGBT peuvent se sentir en sécurité et complètement acceptés", détaille en ce sens le communiqué de presse de l'association inclusive. Un dispositif d'urgence, mais dont la force est tout autant pratique que symbolique. Il s'agit également "de montrer aux personnes LGBT isolées qu'elles ne sont pas seules", nous explique-t-on encore. Limpide et solidaire.

Si elle devrait tout d'abord s'ancrer au sein de la Région Île-de-France, et plus précisément à Saint-Ouen-sur-Seine, l'initiative "En lieu sûr" a pour objectif d'être nationale. FLAG! invite d'ailleurs dès à présent les commerçants et les institutions publiques à "offrir un accueil bienveillant et sans discrimination aux victimes".

Mais ce n'est pas tout. Le site officiel de l'association, ainsi que son appli disponible sur smartphone, permettent également de prendre connaissance de la localisation des "sites En Lieu Sûr" à proximité. Idéal pour savoir où se diriger avant de composer le 17 (police) ou le 112 (appels d'urgence). Si démarche comme appli se doivent encore d'être testées pour commenter leur efficacité, une chose est sûre : cela fait déjà cinq ans que la ville de Seattle l'emploie.

Mots clés
Société News essentielles LGBTQI discrimination Violences
Sur le même thème
Plus belle la vie : "On adore détester Vanessa Kepler !", se réjouit Agathe de La Boulaye play_circle
Médias
Plus belle la vie : "On adore détester Vanessa Kepler !", se réjouit Agathe de La Boulaye
15 mai 2024
Fin de vie : Line Renaud défend la liberté de "choisir sa mort" play_circle
Santé
Fin de vie : Line Renaud défend la liberté de "choisir sa mort"
6 février 2024
Les articles similaires
"On m'a fait savoir que j'étais périmée !" : Adeline Blondieau tacle l'âgisme play_circle
Société
"On m'a fait savoir que j'étais périmée !" : Adeline Blondieau tacle l'âgisme
28 février 2024
"Viols avec violences" : Judith Godrèche porte plainte contre Benoît Jacquot play_circle
Société
"Viols avec violences" : Judith Godrèche porte plainte contre Benoît Jacquot
7 février 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news