Loïc (Secret Story 9) : il révèle la véritable raison de sa rupture avec Julie Ricci

Julie Ricci et Loïc de Secret Story 9
Julie Ricci et Loïc de Secret Story 9
Seulement trois semaines après la fin de Secret Story 9, le jumeau d'Emilie et la belle Julie Ricci, ancienne candidate du jeu, annonçaient leur séparation "d'un commun accord".
A lire aussi
Secret Story 2016 : Athénaïs éliminée et le secret de Thomas révélé sur NT1 Replay (22 septembre)
television
Secret Story 2016 : Athénaïs éliminée et le secret de...

Si tout va pour le mieux entre la grande gagnante de Secret Story 9, Emilie, et Rémi, son frère jumeau Loïc a retrouvé son statut de célibataire. Alors qu'ils avaient littéralement flashé l'un sur l'autre dans la maison des secrets, le Marseillais et la Lyonnaise ont mis fin à leur idylle cette semaine. La sublime Julie Ricci l'annonçait elle-même sur son compte Twitter : "D'un accord commun, nous avons décidé de rester amis et cela nous convient très bien. Merci de votre compréhension (...) Avec la distance et nos emplois respectifs, nous avons décidé de rester amis".

Le jeune homme de 26 ans confirme cette décision de séparation dans les colonnes du magazine Public non sans une certaine amertume. "On a rompu d'un commun accord par texto, la semaine dernière, précise-t-il. J'avoue que ça ne m'a pas trop plu, car on avait prévu de se revoir. Nous restons bons amis et je ne regrette rien. Julie est une très très belle fille. J'ai passé de très bons moments avec elle."

"Peut-être qu'elle ne me faisait pas confiance"

Si le couple paraissait très complices au moment de la rencontre, les choses ont visiblement mal tourné à la sortie de la maison des secrets. "J'ai vu très vite que beaucoup de choses allaient nous freiner. Se prendre la tête au début d'une relation, ça n'est jamais bon", ajoute Loïc. Mais, le Marseillais se confie également sur la raison qui aurait accélérée leur rupture, la jalousie. "Travailler en boîte et être entouré de plein de filles ne plaisait pas à Julie. Peut-être qu'elle ne me faisait pas confiance. Pourtant, je suis sérieux, je n'aurais pas pris le risque de faire le con".