Ne pas vouloir d'enfant est une riche idée : la preuve par 5

Ne pas vouloir d'enfants comporte beaucoup d'avantages
Ne pas vouloir d'enfants comporte beaucoup d'avantages
Vous avez décidé de ne pas avoir d'enfants ? Grand bien vous fasse, cela comporte une ribambelle d'avantages !
A lire aussi
20 idées d'activités cool à faire en famille cet été
News essentielles
20 idées d'activités cool à faire en famille cet été

Aujourd'hui, les femmes ne sont plus cantonnées à leur rôle de mère. En France, 4,3% de femmes ont même choisi de faire une croix sur la maternité. Parce qu'il n'y a plus de quoi de culpabiliser, voici 5 raisons scientifiquement prouvées qui devraient vous conforter dans votre choix.

1. Vous faites des économies

Si vous n'avez pas d'enfants, vous serez beaucoup plus riche !
Si vous n'avez pas d'enfants, vous serez beaucoup plus riche !

On ne va pas se mentir, avoir des enfants, ça coûte la peau des fesses. Aux Etats-Unis, la question est d'ailleurs prise très au sérieux et le Centre pour la politique et la promotion de la nutrition a même calculé la somme exacte dépensée pour élever un enfant de sa naissance jusqu'à sa majorité : 190 000 euros ! En France, c'est un peu moins exorbitant, mais il vous faudra tout de même compter en moyenne 100 000 euros...

Un chiffre astronomique, qui continue de gonfler quand les chérubins poursuivent leurs études...

2. Vous êtes plus heureuse en couple

L'amour pour toujours, c'est possible. Oui, mais sans enfants alors...
L'amour pour toujours, c'est possible. Oui, mais sans enfants alors...

Avoir un enfant peut mettre en danger votre couple. En 2011, la revue américaine "The Journal of Family" publie une enquête sur le sujet et ce qui en ressort est plutôt déconcertant. Selon cette étude, 67% des couples avouent avoir de moins bonnes relations depuis qu'ils sont parents. Les raisons de cette discorde parfois passagère ? Moins d'intimité, plus de fatigue, plus de responsabilités...

3. Vous êtes moins déprimée

Sans enfants, le bonheur est à votre portée !
Sans enfants, le bonheur est à votre portée !

Vous ne voulez pas forcément d'enfant, mais vos amies vous serinent que c'est "l'un des plus grands bonheurs de la vie" ? Cette étude menée par le " Journal of Health and Social Behavior" tend à démontrer le contraire. Selon cette enquête, élever des enfants pourrait conduire directement à la dépression. Après avoir réuni les réponses de près de 13 000 adultes, dont la moitié n'ont pas d'enfants, ces derniers seraient beaucoup moins enclins à être touchés par le mal du siècle. Oui, mais pourquoi ?

Et bien, ce serait l'idée même de les voir quitter le cocon familial qui finirait par rendre les parents dépressifs...

4. Vous évitez les risques liés à la grossesse

Etre enceinte, c'est très excitant certes, mais aussi un peu flippant non ?
Etre enceinte, c'est très excitant certes, mais aussi un peu flippant non ?

Tout le monde sait qu'être enceinte n'a rien d'une partie de plaisir. Nausées, prise de poids, fatigue, vergetures... La liste des effets secondaires est encore longue. Mais au-delà de ce type de désagréments, savez-vous véritablement quels sont les risques pour votre santé ? Si l'on s'en tient aux résultats publiés en 2013 par le Figaro, un quart des femmes enceintes considèrent que le temps de gestation n'a absolument rien d'une période de plénitude.

Sans compter que 28% des femmes interrogées confessent avoir été victimes de complications durant leur grossesse (diabète, problème de tension artérielles...). Ca calme.

5. Vous êtes en paix avec vos choix

Pour être heureuse, il faut d'abord apprendre à faire ses propres choix...
Pour être heureuse, il faut d'abord apprendre à faire ses propres choix...

Avoir ou ne pas avoir d'enfants ? Telle est la question...

Et bien sachez que quelque soit votre choix, vous serez heureuse de l'avoir fait ! Une étude de la Proceedings of the National Academy of Sciences a démontré qu'il n'y avait aucun "fossé du bonheur" entre les parents et les non-parents qui avaient fait ce choix consciemment, contrairement aux personnes qui avaient fait un bébé pour des raisons de pression sociale ou par manque de contraception. La leçon de cette enquête : que l'on décide d'avoir des enfants ou pas, être acteur de ce choix est le facteur le plus important pour notre propre bien-être.

Les dossiers