Nicolas Bedos : sauvé par l'amour d'une femme

Nicolas Bedos dedicace son livre "La tete ailleurs" a la Fnac Montparnasse a Paris. Le 23 janvier 2014
Nicolas Bedos dedicace son livre "La tete ailleurs" a la Fnac Montparnasse a Paris. Le 23 janvier 2014
Dans cette photo : Nicolas Bedos
Souvent décrié et adoré par beaucoup, Nicolas Bedos est un véritable personnage qui aime se confier au public. Il l'a récemment fait au sujet de sa dépression.
A lire aussi

Alors qu'il sera l'animateur de la grande cérémonie des Molières, Nicolas Bedos avoue avoir beaucoup le trac, mais être aussi tout particulièrement impatient à l'idée de cette soirée. Mais si sa vie professionnel est riche, du côté vie privée, tout n'a pas toujours été rose.

Une dépression soignée par l'amour

Toujours très franc au sujet de sa vie, Nicolas Bedos n'a jamais caché avoir vécu une grave et profonde dépression. Un moment compliqué dans sa vie, même si aujourd'hui tout va mieux, notamment grâce à l'amour qu'il a reçu durant cette période :

À force de l'entendre me dire que j'avais du talent, de la voir me porter, y compris financièrement, je me suis replongé dans le travail ", a confié Nicolas Bedos au magazine " Psychologies ".

Un moment tout de même compliqué pour celui qui a vécu une adolescence très difficile.

Nicolas Bedos bientôt aux César ?

Interrogé par 20 Minutes au sujet de son rôle lors de la cérémonie des Molières, Nicolas Bedos a indiqué qu'il ne serait pas contre prendre le rôle de maître de cérémonie de la cérémonie des César, à la seule condition d'avoir une liberté de ton totale (ou presque) comme il peut l'avoir sur France Télévisions. Cependant, pour le moment ce projet n'est pas du tout d'actualité.

" Je m'y collerais volontiers si la liberté qui me serait octroyée est la même que celle dont je jouis pour les Molières, où l'on peut faire acte d'impertinence et de transgression. "

Aujourd'hui, l'acteur / humoriste envisage de fonder une famille, un grand pas pour celui qui a longtemps vécu dans l'ombre d'un père très présent.

Dans l'actu