Le "gaslighting", la technique des manipulateurs pour vous faire perdre pied

Le "gaslighting", la technique brutale des manipulateurs qui vous fait perdre votre amour-propre
Le "gaslighting", la technique brutale des manipulateurs qui vous fait perdre votre amour-propre
Nous avons tous croisé au moins une fois une personne qui, sous ses abords charmants, s'avère en fait être un manipulateur ou une manipulatrice hors pair. Et s'il existe différentes formes de manipulation, le "gaslighting" est sans doute l'une des plus redoutables.
A lire aussi

On connaît les pervers narcissiques et leur influence néfaste, pouvant même parfois aller jusqu'à détruire notre existence. D'autant plus qu'ils connaissent tout un tas de techniques de manipulation, à l'instar du"love-bombing", une méthode qui consiste à inonder une personne d'amour afin de mieux pouvoir la contrôler ensuite. Dans cet arsenal, figure également le "gaslighting", une forme d'abus émotionnel subtile difficile à identifier et dont il est compliqué de se libérer, explique le Dr Robin Stern, psychiatre américaine et auteure de l'ouvrage The Gaslight Effect.

D'après le site Psychological Today, le gaslighting peut se manifester sous diverses formes mais correspond le plus souvent à des mensonges fréquents, une mauvaise foi flagrante et une faculté à faire douter la victime de ses propres capacités, parfois au point (dans les cas extrêmes) de lui faire renier sa propre identité. Autrement dit, les adeptes du gaslighting sont des personnes peu fréquentables.

Dans son livre, le Dr Stern décrit un phénomène insidieux qui touche davantage les femmes, et qui peut profondément saper le moral, y compris chez une personne qui a confiance en elle. "Les femmes que je connais et qui ont été victimes de cet abus émotionnel, des patientes ou des amies, sont la plupart des femmes compétentes et puissantes, accomplies et attirantes", explique le Dr Stern au Daily Mail.

Cette forme de manipulation psychologique s'avère d'autant plus menaçante qu'elle s'étend bien au-delà du cadre de la relation amoureuse. D'après certains experts, elle est propre aux pervers narcissiques, mais aussi aux dictateurs, et à ceux qui vouent un culte à leur propre personne, comme les leaders de sectes. Elle peut donc se développer au sein d'une amitié ou encore dans le cadre d'une relation professionnelle. Au final, quelque soit la nature de votre relation avec cette personne sa motivation sera toujours la même : chercher à vous mettre sous sa coupe sans se soucier de vos propres pensées et en cherchant délibérément à altérer votre libre-arbitre.

Une technique insidieuse pratiquée sur le long terme

Comment repérer une personne qui exerce ce pouvoir malsain sur vous ? Au sein d'un couple, cette tendance peut se manifester par une mauvaise foi excessive. Si votre partenaire vous a par exemple fait clairement comprendre à plusieurs reprises qu'il ne voyait aucun objection à ce que vous sortiez le soir sans lui, mais qu'un beau jour il vous reproche cette habitude en invoquant un manque de respect à son égard, votre première réaction sera sans doute de lui répondre qu'il a affirmé dans le passé que cela ne lui posait pas de problème.

Si celui-ci compte vous "gaslighter", il vous répondra probablement que non, il ne vous a jamais dit cela. Et si vous avez une preuve pour contre-attaquer (un SMS par exemple), celui-ci continuera à tout nier en bloc. "Tu aurais dû savoir que cela me dérangeait, même si je t'ai affirmé le contraire." Et là, vous êtes coincée. Et en prime, vous culpabilisez.

Le "gaslighter" est si habile qu'avec le temps, il parviendra à remettre votre propre jugement en cause et donc à vous faire doter de votre crédibilité. "C'est l'une des choses insidieuses à propos du "gaslighting" - cela se fait petit à petit. Un mensonge ici, un mensonge là-bas, un commentaire sournois de temps en temps ... et puis ça commence à monter en puissance", décrit Psychological Today.

Exttrait du film "Gaslight", 1944
Exttrait du film "Gaslight", 1944

Comment échapper à l'emprise d'un "gaslighter" ?

L'une des autres spécialités de ce manipulateur hors pair est de trouver votre point faible et de l'exploiter afin de s'attaquer directement à votre amour-propre. Pour arriver à ses fins, celui-ci n'hésitera pas à se servir de vos proches. Si le manipulateur est votre partenaire, l'attaque n'en sera que plus facile : en effet, qui d'autre que votre moitié que vous côtoyez chaque jour est mieux placé pour savoir que vous traversez une mauvaise passe ? Car c'est bel et bien ce qu'il compte leur raconter, même si vous savez pertinemment que c'est faux.


En prenant les devants et en affirmant à vos proches que vous êtes en train de dérailler, ceux-ci auront plus de mal à vous croire si vous vous confiez à eux après coup en leur disant que vous pensez être tombée entre les griffes d'un pervers narcissique. Diabolique, mais terriblement ingénieux. À titre d'exemple, Psychological Today cite le film Gaslight (en français, Hantise) réalisé par George Cukor (1944) où un homme manipule sa femme jusqu'à lui faire croire qu'elle a totalement perdu la raison. "Dans les cas les plus extrêmes, le gaslighting peut entraîner une dépression sévère, qui peut parfois conduire à une haine de soi", avertit le D Stern, qui insiste sur l'importance de rester attentif aux signes avant-coureurs.


Comment échapper à l'emprise malsaine d'une personne une fois que l'on en a pris conscience ? Pour Jean-Charles Bouchoux, auteur du livre Les pervers narcissiques, la meilleure solution pour échapper à l'emprise d'un manipulateur reste de fuir
: "Quand on part, il faut lui faire comprendre que c'est parce que ça ne marche pas. Si on reste, on lui envoie le signal que ça marche très bien et qu'il peut continuer." Ce conseil vaut également pour les "gaslighter".

Si la situation est trop difficile à gérer, il est essentiel de chercher de l'aide auprès de personnes de confiance (proches) ou en allant consulter un professionnel (psychiatre ou psychologue).