Pierre d'alun : ses vertus naturelles contre la transpiration et ses dangers

Qu'est-ce-que la pierre d'alun et est-ce vraiment sans danger pour la santé ?
Qu'est-ce-que la pierre d'alun et est-ce vraiment sans danger pour la santé ?
Depuis les révélations au sujet des effets toxiques des déodorants industriels et notamment des sels d'aluminium, de plus en plus de gens se tournent vers la pierre d'alun. Mais alors que celle-ci était présentée il y a quelques années comme le meilleur dédorant naturel, une polémique a jeté le discrédit sur ce produit en raison de la présence d'aluminium dans sa composition. La pierre d'alun est-elle vraiment sans danger ? Eclairage.
A lire aussi
Mettre du persil dans son vagin : les médecins alertent contre cette pratique dangereuse
News essentielles
Mettre du persil dans son vagin : les médecins alertent...

Produit naturel utilisé depuis des années, la pierre d'alun, à la fois astringente et antibactérienne, est considérée comme un excellent régulateur de transpiration. Elle est d'ailleurs de plus en plus utilisée dans la composition des nouveaux déodorants élaborés par les marques de cosmétiques. Elle est cependant à utiliser avec précaution, comme nous allons vous l'expliquer.

>> Les surprenants pouvoirs des déodorants <<

Deux pierres d'alun de composition différente

Il existe en effet deux sortes de pierre d'alun : la pierre d'alun naturelle, dite "de potassium", et la pierre d'alun recréée par synthèse, dite "d'ammonium". Cette dernière, qui est fabriquée à base de sels d'ammonium et de sels d'aluminium, n'est absolument pas naturelle. Facile à reconnaître, elle présente un aspect opaque.

La pierre d'alun translucide qu'on trouve dans les magasins bio est en effet formée d'acide sulfurique, d'alumine et de potasse. Pour l'utiliser, rien de plus simple : il suffit de l'humidifier légèrement avant de l'appliquer sous les aisselles. En laissant une fine couche saline sur la peau, elle combat les bactéries responsables des odeurs de transpiration et limite le mécanisme de sudation. Bien que contenant également de l'aluminium, elle serait sans danger, à la différence de la pierre d'alun d'ammonium.

Car toute la question est de savoir si l'aluminium contenu dans la pierre d'alun, qu'elle soit naturelle ou synthétique, peut pénétrer dans l'organisme. En effet on sait désormais qu'en trop grande quantité, l'aluminium est très toxique et favorise, entre autres, l'apparition de la maladie d'Alzheimer et du cancer du sein.
D'après certains spécialistes, la pierre d'alun naturelle est une forme stable de l'aluminium qui ne se fixe pas sur la peau et par conséquence ne la pénètre pas. L'aluminium s'élimine simplement par le phénomène de transpiration ou au moment de la douche.

Bientôt une évaluation des risques de pénétration de l'aluminium

Certains mettent cependant en doute ces théories, comme le professeur Roger Deloncle, chercheur à la faculté de pharmacie de Tours, et le docteur Olivier Guillard, chercheur à la faculté de médecine de Poitiers, qui ont tiré la sonnette d'alarme l'an dernier au sujet des risques pour la santé de la pierre d'alun naturelle. En conséquence, l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a recommandé une évaluation dans les meilleurs délais, afin de connaître les caractéristiques physico-chimiques et/ou d'absorption cutanée de la pierre d'alun naturelle.

En attendant, par mesure de précaution, il vaut mieux éviter la pierre d'alun de synthèse, reconnaissable grâce à l'étiquette de l'emballage qui mentionne "ammonium d'alun".

Plus d'actu sur : Beauté bio et naturelle

Lèvres gercées : 5 recettes de grand-mère pour réparer les lèvres gercées
Acné : 3 astuces naturelles pour se débarrasser de ses boutons
La recette DIY du déo bio qui marche vraiment