Point G : comment le trouver et maximiser son plaisir

Comment découvrir son point G pour avoir un orgasme ?
2 photos
Lancer le diaporama
Mettre le doigt sur son point G, tel est le fantasme de bien des hommes et des femmes. Du moins, pour ceux qui considèrent qu'il existe. Mais comment faire pour réussir à y accéder ? Et surtout que faire une fois qu'on a mis la main dessus ?
A lire aussi
Au Japon, cette appli trouve des places assises aux femmes enceintes
News essentielles
Au Japon, cette appli trouve des places assises aux...

Réel ou de l'ordre du fantasme, le point G est l'un des grands mystères féminins. Si certaines études s'accordent à dire qu'il n'existe tout simplement pas, Yvonne K. Fulbright, sexologue et auteur de "Sultry Sex Talk to Seduce Any Lover" ("le sexe sensuel permet de séduire n'importe quel amant") a sa propre vision du problème : "Je reconnais que, pour certaines femmes, le Point G n'est pas spécialement érogène tout comme les mamelons, réputés comme tels, ne le sont pas forcément pour toutes les femmes. Cela ne signifie pas pour autant que cela ne soit pas une source de plaisir pour certaines d'entre elles." Ainsi, pour celles qui croient en l'existence du point G, voici un petit manuel susceptible de vous aider à le trouver et à en faire bon usage :

Le point G, c'est quoi exactement ?

Mystérieuse zone lovée quelque part dans le vagin, entre l'os pubien et l'avant du col de l'utérus, le point G est considéré comme extrêmement érogène. Tellement que sa stimulation est censée nous mener tout droit au septième ciel. Encore faut-il pour cela l'atteindre et c'est là, que les choses se compliquent. Pas plus grand qu'un centimètre tant qu'il n'a pas été stimulé, il est souvent bien difficile à trouver, voire impossible selon certains qui remettent tout bonnement en doute son existence.

Comment le trouver ?

Avant de vous lancer à sa recherche, veillez à être bien excitée. Cela fera affluer votre sang au niveau de la région pelvienne ce qui rendra la zone plus rugueuse que le reste de votre vagin, et donc vous permettra de la distinguer. Le docteur Fullbright conseille ensuite de "s'insérer deux ou trois doigts lubrifiés et de partir méticuleusement en quête de cette zone qui peut être aussi petite que l'ongle de votre auriculaire ou aussi grande qu'un demi-dollar" selon le seuil d'excitation.

Le stimuler... et jouir

Vous pensez l'avoir trouvé ? Alors, à vous de jouer. Effectuez une pression ferme et profonde en direction de votre "point G". Vous pouvez réaliser ensuite soit un mouvement circulaire soit user de la bonne vieille technique de va-et-vient.

Si vous sentez le plaisir grimper, ne baissez surtout pas l'intensité pour ne pas risquer de passer à côté de l'orgasme. "Stimuler la région créera des sensations vous menant progressivement à la jouissance. Certaines filles éprouvent des sensations de chaleur voire de bouffées de chaleur au niveau de leurs organes génitaux et parfois de tout leurs corps", précise la sexologue. Pour d'autres, l'arrivée de l'orgasme se manifeste par une grande humidité. Quoi qu'il en soit, d'après le docteur, l'orgasme provoqué par le point G apporterait une sensation de satiété, plus intense, plus émotionnelle et plus corsée que ne peut l'offrir notre clitoris. D'ailleurs, on peut accéder à son point G sans pour autant atteindre le nirvana. Il n'en reste pas moins qu'on jouira d'un moment très agréable tout en faisant plus ample connaissance avec notre corps.

Réveillez la femme fontaine qui est en vous (ou pas)

Le mythe de la femme fontaine vous a toujours titillé ? Tapotez donc "votre bouton d'amour" et vous pourriez faire que ce mythe devienne une réalité en obtenant une fameuse "éjaculation féminine".