Comment porter mon masque convenablement (et les erreurs à éviter)

Comment porter un masque
Comment porter un masque
Au temps du coronavirus, vous êtes nombreuses et nombreux à vous exercer au port du masque afin d'éviter les risques d'infection. Des masques achetés ou "faits main". Mais êtes vous vraiment certain·e·s de bien le porter ?
A lire aussi

Si l'on en croit les dernières déclarations présidentielles, le port du masque en France pourrait devenir systématique dans les transports en commun (entre autres), et ce à partir du 11 mai, début supposé du "déconfinement". Mais depuis plusieurs semaines déjà, nombreuses et nombreux sont celles et ceux à en faire usage, dans les supermarchés, les rues, les espaces publics. Et les tutos pour confectionner un masque maison ne manquent évidemment pas sur la Toile. Bien des initiatives solidaires en assurent même la production.

Mais porter un masque ne veut pas toujours dire "bien" le porter, loin de là. A l'instar du lavage le mains, le "bon" port du masque répond à des critères bien précis. Et même à un certain nombre de précautions. Afin de limiter les risques de contamination, il est plus que conseillé de les suivre à la lettre. Et ces règles n'ont pas de frontières : c'est le prestigieux New York Times qui nous les dicte, schémas à l'appui. Suivez le guide.

Bas les masques !

Pour commencer, comment NE PAS porter votre masque ? Les réponses sont simples et basiques :

  • ne le portez pas sous votre nez
  • ne le descendez pas sous votre menton
  • d'une manière générale, faites en sorte de ne pas laisser votre menton découvert
  • ne le portez pas sur le bout du nez ou trop détendu (car si le masque est trop largement relâché, bouche et menton sont loin d'être tout à fait protégés)

En somme, il faut que votre masque s'étende du haut de votre nez au dessous de votre menton, recouvrant par-là même la bonne moitié de votre visage. Le New York Times nous recommande même de bien le serrer et l'ajuster afin d'éviter qu'il soit relâché (pour les raisons nommées plus haut). Et bien évidemment, porter un masque n'exclut pas de respecter les gestes-barrières et mesures sanitaires - c'est même l'inverse. Pensez donc à vous laver les mains correctement, avant et après son port : savonnez vos paumes et le dos de vos mains, vos doigts, ongles, poignets et "espaces interdigitaux", durant trente secondes minimum. Et faites attention à ne pas toucher l'avant du masque quand vous souhaitez le mettre ou l'enlever - privilégiez les attaches latérales pour ce faire.

Mais où le mettre et le retirer ? Il est conseillé de le faire chez soi, loin des espaces publics (surtout pas dans un ascenseur par exemple) - forcément plus propices aux risques de contagion, et ce malgré la distanciation sociale. Enfin, si votre masque est en tissu, il doit être lavé, séché et posé dans un endroit sec avant d'être réutilisé (et non à l'air libre). Comme l'indique 60 millions de consommateurs, votre masque doit être porté quatre heures au maximum. Question lavage, privilégiez un cycle à 60 °C minimum pour au moins 30 minutes, sans adoucissant.

Enfin, n'oubliez pas, tel que le précise encore le délégué général de l'Aspec Stéphane Ortu (une association spécialisée dans la maîtrise des contaminations) au magazine, que le port de votre masque ne garantit pas l'absence de contamination. "Une personne non porteuse peut transférer des particules virales depuis ses mains vers son masque – le risque d'être contaminé est faible, mais il existe", développe en ce sens ce dernier. Mais avoir à l'esprit toutes ces précautions est déjà un bon moyen de prévenir les risques - les siens, et ceux des autres.