Le meilleur tuto pour se fabriquer un masque sans coudre

Le meilleur tuto pour se fabriquer un masque sans coudre
Le meilleur tuto pour se fabriquer un masque sans coudre
Une astuce essentielle permet à tous et toutes de s'équiper d'un masque facilement et très rapidement. Voici deux tutos vidéo super faciles pour fabriquer son masque soi-même (et sans avoir à coudre) en ces temps de coronavirus.
A lire aussi

Les recommandations ont changé. Si le gouvernement assurait jusque-là que le port de masque n'était pas nécessaire si l'on n'était pas infecté par le coronavirus, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a affirmé vendredi 3 avril que "le grand public, s'il le souhaite" pouvait s'équiper de "masques alternatifs", sous-entendus qui ne soient pas destinés aux personnels soignants.

L'Académie de médecine, quant à elle, recommande aux Français·e·s de se couvrir le nez et la bouche lorsqu'ils et elles franchissent le pas de leur porte lors de leurs rares sorties pendant le confinement : "Il est établi que des personnes en période d'incubation ou en état de portage asymptomatique excrètent le virus (c'est-à-dire l'évacue dans l'air) et entretiennent la transmission de l'infection", indique l'organisme. Anthony Fauci, spécialiste américain respecté, suspecte également que "le virus puisse se transmettre quand les gens ne font que parler, plutôt que seulement lorsqu'ils éternuent ou toussent."

En ces temps de pénurie de masques, il reste donc la solution du masque maison, en tissu, que l'on peut confectionner en suivant un patron mis en ligne notamment par le CHU de Grenoble. Mais difficile à réaliser pour celles et ceux qui n'auraient pas de matériel adéquat - ou ne seraient pas pros de la couture. Heureusement, une alternative rapide et très facile à effectuer existe.

Un bout de tissu propre et deux élastiques suffisent

Le tuto a été diffusé sur les réseaux sociaux par une internaute, mais aussi par le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américain. Il suffit de s'équiper d'un bandana, foulard, ou simplement t-shirt usé (mais propre). On le plie de façon à former un long rectangle, puis on glisse deux élastiques de chaque côté des extrémités. On replie le tissu au centre, et on l'attache sur sa bouche en calant les élastiques derrière ses oreilles. On l'ajuste, et on peut sortir en protégeant un minimum les autres des micro-goutelettes que l'on pourrait diffuser dans l'air.

Comment faire son propre masque, par le CDC américain.

Si l'astuce n'offre pas de rempart infranchissable face au Covid-19 - les textile, surtout tissés, n'étant pas imperméables aux postillons - elle permet tout de même d'aider à réduire le risque de contamination.

Attention cependant à ne pas lésiner sur les mesures d'hygiène : un masque en tissu, cousu ou non, est à laver quotidiennement à la machine, par 60 °C, et à ne porter que trois heures, explique à Ouest France le Dr Day, médecin du travail. Le spécialiste insiste également sur la marche à suivre en rentrant chez soi : "Ramenés à domicile, ils peuvent être porteurs de germes pour l'entourage familial s'ils sont déposés dans l'évier de la cuisine ou de la salle de bains, des milieux humides qui favorisent le développement du virus. Avant lavage, ils doivent donc être mis dans un sac plastique fermé".

Et surtout, ces masques en tissu ne remplacent pas les fameux gestes barrières contre le Covid-19 : un mètre (au moins) de distance de sécurité, tousser ou éternuer dans son coude, se laver régulièrement les mains et... rester chez soi sauf en cas de nécessité.