Project Harpoon : l'affreux compte Instagram qui photoshoppe des femmes jugées trop grosses

Project Harpoon : l'horrible projet qui s'attaque aux femmes rondes, ici le mannequin Tess Holliday
3 photos
Lancer le diaporama
Project Harpoon : l'horrible projet qui s'attaque aux femmes rondes, ici le mannequin Tess Holliday
La grossophobie a son compte Instagram, et il est répugnant. Depuis quelques jours, Project Harpoon "s'amuse" à photoshopper des actrices, mannequins et inconnues jugées trop grosses pour les faire entrer dans la norme. Répugnant on vous dit...
A lire aussi

Bonjour l'angoisse. En deux jours seulement, le compte Instagram Project Harpoon a réuni 2 000 abonnés. Du côté de Facebook, ils sont plus de 11 000 à "aimer" cette page qui se décrit comme un projet artistique. Le problème, c'est que derrière Projet Harpoon se cachent des personnes mal intentionnées qui prônent la thinspiration (culture de la maigreur) en s'attaquant à des femmes rondes.Le mannequin plus-size Tess Holliday, les actrices Rebel Wilson et Melissa McCarthy font ainsi partie des dizaines de femmes attaquées à coup de Photoshop. En plus de retoucher le physique de ses victimes pour les amaigrir au maximum, Project Harpoon les invective.

L'administrateur des pages assure vouloir "aider" les personnes en surpoids avant de les attaquer franchement avec des messages haineux. La photo d'une jeune femme portant un t-shirt "I'm a fuckin' feminist" se retrouve avec le commentaire suivant : "Si tu es une féministe, peut-être devrais-tu rester en forme. Cela te permettrait de participer aux protestations plutôt que de rester coincée dans le parking". Une autre femme dont le corps a été carrément dédoublé se voit accoler la légende : "Maigrir est un bénéfice pour tout le monde, vous pourriez même vous retrouver avec un clone ! Ne me citez pas, mais vous serez également sûre d'avoir une place dans un avion".

Mettant en avant des hashtags prônant la maigreur comme #InnerBeauty #SkinnyAcceptance et #ThinnerBeauty, Project Harpoon lutte clairement contre l'acceptation de soi et explique photoshopper ces femmes pour les rendre "plus fines, plus attirantes, et normales". Face au déferlement de critiques, la personne se cachant derrière ces pages a répondu très sérieusement : "Si j'ai offensé 1 000 personnes mais que j'en ai inspiré une seule à perdre du poids et vivre une longue vie plus heureuse, alors j'en suis ravi(e)".

"Les femmes, des objets que l'on juge"

Project Harpoon ne s'attaque pas seulement aux femmes rondes à coups de messages haineux et condescendants, il en profite également pour les ériger en potiches décharnées et silencieuses. Sur son blog, la marque de sous-vêtements féministe Neon Moon a vivement réagi au buzz en découvrant que l'un de ses mannequins faisait partie des victimes. A juste titre, la marque estime qu'il ne s'agit pas tant de pousser les femmes vers une norme de beauté jugée normale que de les rabaisser au rang d'objets :

"En demandant aux utilisateurs de comparer ces images, Project Harpoon renforce l'idée que les femmes sont des objets que l'on juge uniquement sur leur physique. Cela renforce la notion que les corps des femmes ne sont que des bouts de viande qui se doivent d'être sculptés uniquement pour la consommation sexuelle et le divertissement".

Un "délire" parti de 4chan ?

Selon plusieurs sites anglo-saxons, Project Harpoon serait né sur 4chan, célèbre forum américain étant notamment à l'origine du piratage des photos de nues de célébrités en août 2014 (dont Jennifer Lawrence) et ayant menacé Emma Watson après son discours féministe à l'ONU. D'après The Independent , c'est plus exactement dans une sous-catégorie du site appelée "Thinnerbeauty" où les personnes en surpoids sont surnommées "baleines échouées" et "grosses activistes féministes" que tout a commencé. Un montage appel même les "sorciers en Photoshop" à pratiquer une "liposuccion digitale" sur les corps des femmes qu'ils jugeraient trop grosses.

De son côté, le mannequin Tess Holliday (particulièrement visée par la manoeuvre) a réagi sur le site d'US Weekly :

"Je trouve ça pathétique, d'autant plus qu'ils sont particulièrement nuls sur Photoshop. Pour tout vous dire, j'ai surtout ri en découvrant ces montages. Les versions minces de moi-même ne sont même pas anatomiquement correctes, on dirait que mes membres sont faits en pâtes à modeler. Bref, c'est juste ridicule. Les gens qui font ce genre de chose ne comprendront jamais. Ils ont besoin de travailler sur leurs propres problèmes, ils doivent se demander pourquoi ils ont tant de haine et de colère en eux. C'est horrible, oui, mais je ne pourrais jamais les prendre au sérieux, et personne ne le devrait". On aurait pas mieux dit.

Un "projet" tout droit venu de 4chan
Un "projet" tout droit venu de 4chan
À propos
Melissa McCarthy
04/08/14 - Ghostbusters 3 : une version féminine en préparation ?
Dans l'actu