Quand une école remet un diplôme de "terroriste en devenir" à une ado

La jeune Lizeth Villanueva et son diplôme de "terroriste en devenir
La jeune Lizeth Villanueva et son diplôme de "terroriste en devenir
À Houston, au Texas, une jeune fille de 13 ans s'est vue remettre par sa professeure le prix de l'élève "ayant le plus de chance de devenir terroriste".
A lire aussi

Pour le tact et la finesse, il faudra repasser. La semaine dernière, Lizeth Villanueva, élève de 7th grade (l'équivalent de la 5e en France) à Houston, au Texas, s'est vue remettre un prix aussi surprenant que dégradant : celui de l'élève "ayant le plus de chance de devenir terroriste". Pour fêter la fin de l'année scolaire, sa professeure a en effet décidé d'organiser une fausse remise des diplômes. Chaque élève s'est vu remettre un certificat vantant un aspect de sa personnalité. Cela aurait pu être une bonne idée si les intitulés des diplômes n'avaient pas été si offensants.

Parmi les faux prix remis par la professeure, Lizeth a donc hérité du titre plus envieux d'aspirante terroriste. Choquée, l'adolescente a raconté que la fausse remise des diplômes a eu lieu en public, devant quatre autres professeurs hilares. "Elle a dit que certaines personnes pourraient être offensées, mais elle ne se préoccupe pas vraiment de nos sentiments. Elle riait à ce sujet", a raconté l'adolescente à la chaîne de télé locale KHOU. Lizeth, bonne élève et sans histoire, n'est pas la seule collégienne à avoir été visée par les prix de son enseignante. Cette dernière a aussi remis à une élève le diplôme de "'Celle qui a le plus de chances de pleurer pour rien', parce qu'elle est très émotive. Il y a un élève dont les autres se moquaient en l'appelant 'le petit indien SDF'. La professeure lui a donc remis le prix de 'Celui qui a le plus de chances de devenir SDF au Guatemala'."

Le reportage de la chaîne locale KHOU

"C'était censé être un jour de fête"

Lorsque sa fille Lizeth a ramené son faux diplôme à la maison, sa mère Ena Hernandez n'y a pas cru. D'autant que cette fameuse remise de prix a eu lieu mardi 23 mai, au lendemain de l'attentat de Manchester qui a fait 22 victimes. "Cela me semble vraiment grave de la part d'une enseignante, surtout avec tout ce qu'il se passe en ce moment", a déclaré Ena Hernandez à la chaîne KPRC2. La mère de famille a pris contact avec la direction de l'établissement pour réclamer des explications.

Face à l'ampleur pris par la polémique, le proviseur du collège a présenté ses excuses sur Twitter. "En tant que principal, je veux assurer à tous les élèves, les parents et les membres de la communauté que ces intitulés de prix et ces idées ne sont pas représentatifs de la mission Aguirre et des objectifs pédagogiques destinés aux étudiants".

Mais pour Ena Hernandez, ces excuses sont insuffisantes. "C'était censé être un jour de fête en cette dernière journée d'école. Mais maintenant les enfants sont tristes alors qu'ils ne devraient pas l'être." Précisant que sa fille n'est pas retournée à l'école depuis qu'elle a reçu le prix offensant, elle réclame aujourd'hui des sanctions disciplinaires envers l'enseignante. En attendant un éventuel renvoi de l'établissement, la professeure incriminée a été suspendue jusqu'à la prochaine rentrée scolaire.

Quand une école remet un diplôme de "terroriste en devenir" à une ado
Quand une école remet un diplôme de "terroriste en devenir" à une ado