Régime Viking : pourquoi il faut s'inspirer de l'alimentation des Scandinaves

Oubliez les régimes paléo et crétois, en 2016, la tendance est à l'alimentation 100% nordique. Qualité de la nourriture, aliments bio et de saison... Le régime Viking est un véritable style de vie qui permet de vivre mieux tout en se débarrassant de quelques kilos superflus. Les Scandinaves ont tout compris, et on vous explique pourquoi il faut s'inspirer d'eux.
A lire aussi
"Maman, je veux me marier avec toi" : pourquoi il ne faut pas prendre ça sérieusement
News essentielles
"Maman, je veux me marier avec toi" : pourquoi il ne faut...

On leur avait déjà piqué leurs idées déco, et voilà que l'on vient maintenant picorer dans leurs assiettes. Popularisé au Danemark par les chefs René Redzepi et Claus Meyer, le régime Viking (ou nordique) n'est pas une diète à proprement parler. Il s'inspire simplement des habitudes de vie saine des pays dont il est issu, soit la Norvège, la Suède, la Finlande, l'Islande, et donc le Danemark. Déjà très populaire outre-Atlantique – Oprah Winfrey l'a déjà adoptée – cette alimentation traditionnelle regroupe du poisson frais, de la viande d'animaux sauvages, des fruits (surtout des baies), des légumes et certaines céréales.

On met quoi dans notre assiette ?

Pour manger comme un Viking, il faut augmenter sa consommation de fruits et de légumes, mettre l'accent sur les produits de la mer, faire une place aux céréales et privilégier la viande de grande qualité et à petite dose. Côté céréales, on abandonne le blé, et on le remplace par de l'avoine, de l'orge et du seigle. On pense ainsi au fameux pain noir, composé de seigle, beaucoup plus nourrissant que notre pain blanc, mais aussi meilleur pour la santé (riche en fer, calcium, potassium et sodium).

Au rayon fruits et légumes, on se fait plaisir avec du chou, des carottes, des pois, des betteraves, des endives, des épinards, des champignons, des poireaux des radis et certaines variétés de salades comme la mâche ou la roquette. Pour le dessert, c'est sur les baies qu'il faut absolument miser. Framboises, mûres, cassis, cerises, myrtilles... on se fait plaisir et hors-saison, on n'hésite pas à les acheter surgelées.

Côté produits de la mer, l'idée est de privilégier les aliments issus de la pêche durable. On mise sur le hareng, le maquereau, le saumon, la truite ou le cabillaud. S'y ajoutent les crevettes, les moules, les huitres, et même les algues. Vous êtes une carnassière ? Bonne nouvelle, le régime Viking ne bannit pas la viande, mais celle-ci se consomme néanmoins à faible dose. Les Scandinaves privilégient ainsi le gibier et les viandes bio.

Au rayon condiments, on mise sur le fenouil, la moutarde, les graines de pavot, mais aussi l'anis, le gingembre, et la cannelle. L'huile d'olive est remplacée par celles de colza ou de noisette, bio et pressées à froid. Enfin, les produits laitiers se consomment largement. Beurre salé, lait caillé, fromage... on mise sur des produits frais et savoureux, mais qu'on consomme avec parcimonie évidemment.

Le régime nordique

Une alimentation saine et responsable

Le régime nordique nous aide à garder la ligne, mais surtout, il permet d'être en bonne santé parce qu'il privilégie les aliments riches en antioxydants, en fibres et en vitamine D. Grâce aux poissons gras, on fait également le plein d'acides gras oméga-3. L'autre bon côté ? Ici, les aliments sont généralement bruts, naturels et de saison. Ainsi, les Scandinaves privilégient les produits bio et locaux, ce qui permet de se faire du bien, tout en adoptant une attitude éco-responsable. Oubliez les aliments raffinés et les plats tout préparés, c'est en mitonnant soi-même des bons petits plats qu'on devient une bonne Viking.

Quelques kilos en moins sur la balance

Si l'objectif premier du régime Viking est d'adopter un mode de vie plus sain, on note avec un certain plaisir que ce changement d'alimentation permet aussi d'afficher quelques kilos en moins sur la balance. Ainsi, une étude menée par l'Université de Copenhague sur 181 adultes en surpoids a montré que ceux qui avaient suivi un régime nordique avaient perdu en moyenne 4,7 kilos en six mois, contre 1,5 kilos pour ceux qui avaient simplement équilibrés leur alimentation.