Renaud Capuçon : fou d'amour pour sa femme Laurence Ferrari et son fils Elliott

Discret en ce qui concerne sa vie privée, Renaud Capuçon s'est longuement confié dans les colonnes de Paris Match au sujet de sa femme Laurence Ferrari, mais aussi de son fils Elliott et de son mode de vie pas toujours simple à gérer au quotidien.
A lire aussi

Musicien célèbre dans le monde entier, Renaud Capuçon est un homme heureux qui prend désormais un peu le temps de vivre, même s'il court toujours après le temps pour répondre à tous ses engagements.

Un mari comblé et différent

Et c'est en partie grâce à son épouse Laurence Ferrari que Renaud Capuçon est devenu un autre homme, plus posé et ouvert sur le monde et surtout moins centré sur sa musique, comme il l'explique à Paris Match en racontant au passage sa belle rencontre avec celle qui est devenue sa femme :

"J'ai rencontré ma femme en 2008, lors d'un dîner de Savoyards organisé par Michel Barnier, alors Ministre de l'Agriculture. J'ai tout de suite été séduit par son aura, ce mélange de douceur et sa très forte présence. J'ai toujours aimé les femmes de caractère ! Laurence m'a ouvert à d'autres choses que la musique, comme la politique et l'actualité en général (...) Elle sent quand je suis stressé. Elle anticipe et m'apaise (...) Nous nous admirons mutuellement. On apprend, on évolue et on grandit l'un avec l'autre."

S'il a été changé par son épouse, Renaud Capuçon reconnait que c'est surtout le fait de devenir père qui a modifié en profondeur sa façon d'être. Désormais, le musicien garde systématiquement du temps pour le jeune Elliott, en prenant toujours des vacances pour les fêtes de fin d'année et durant l'été, mais surtout en étant un papa le plus présent possible, jamais bien longtemps loin des siens :

"La naissance d'Elliott a été pour moi le début d'une autre vie. A travers lui, je revis mon enfance. Pour Noël, j'ai reçu une version en vinyle du "Petit ramoneur", un opéra pour enfant de Benjamin Britten, que j'adorais étant petit. La semaine dernière, je l'ai fait écouter à mon fils, et c'était très émouvant. Lui-même commence à jouer du violon..."

Les dossiers