Scènes de ménages : un 5e couple débarquera à la rentrée

Scènes de ménages : un 5e couple débarquera à la rentrée
Scènes de ménages : un 5e couple débarquera à la rentrée
Pour sa septième saison, "Scènes de ménages" a décidé de se renouveler. Le programme phare de M6 accueillera un cinquième couple à la rentrée.
A lire aussi
Faire le ménage rend plus heureux les hommes qui vivent en couple
bonheur
Faire le ménage rend plus heureux les hommes qui vivent...


Il y avait déjà les retraités Huguette et Raymond, le jeune couple Cédric et Marion, les parents Emma et Fabien, et enfin les quinqua Emma et Fabien. Dès la rentrée prochaine, les quatre couples de "Scènes de ménages " accueilleront un nouveau duo, Philippe et Camille.
Ce nouveau couple à la différence d'âge plutôt marquée promet d'apporter un coup de frais sur le programme de M6, à l'antenne depuis 2009.


Le profil de Philippe et Camille ? Lui, interprété par Grégoire Bonnet (Le Bureau des légendes, Hard, Nina), est un pharmacien un peu bling-bling. Divorcé avec deux grands enfants, il est marié à Camille (Amélie Etasse, vue dans les publicités Marques Repère de Leclerc), une ancienne cliente à lui. Prof de yoga décontractée et rigolote, Camille est de 20 ans sa cadette.

Interviewé dans Le Parisien , le directeur de la fiction et de l'humour chez M6 Yann Goazempis explique que l'arrivée de ce cinquième couple était nécessaire pour "éviter la routine" dans "Scènes de ménages". "Il faut créer un nouveau couple pour renouveler les situations. On s'est rendu compte qu'il nous manquait une typologie : celle de la différence d'âge."


Il explique dans ce même entretien pourquoi la chaîne a laissé tomber l'idée d'introduire un couple homosexuel. "On voulait éviter la caricature de la Cage aux folles, un peu datée. Sinon, les problématiques de couples homos sont les mêmes que celle des hétéros. C'est le regard de l'entourage sur eux qui est différent. Or, il faut un couple qui fonctionne en autarcie. Cela aurait été affriolant en termes de communication, rien de plus."