Le tatouage maison, la tendance qui met en danger les ados

Le tatouage maison, la tendance qui met en danger les ados
Le tatouage maison, la tendance qui met en danger les ados
Au Royaume-Uni, les ados qui se tatouent eux-mêmes pour contourner l'interdiction légale inquiètent les professionnels de santé.
A lire aussi

En France, un mineur peut se faire tatouer dès l'âge de 16 ans, à condition de présenter une autorisation écrite de l'un des deux parents ou de son tuteur légal. Or, tout ado sait bien qu'obtenir ce sésame peut s'avérer compliqué, à moins que leurs parents soient de véritables adeptes des motifs ancrés sous la peau.

Au Royaume-Uni, la législation est encore plus stricte puisqu'une personne ne peut pas se faire tatouer si elle a moins de 18 ans. Pour contourner cette interdiction, les ados se livrent à un exercice dangereux : le tatouage maison.

Le principe : se procurer des aiguilles, de l'encre et se dessiner tout seul (ou avec l'aide d'un copain) sur la peau. Sur la toile, de nombreux tutoriels vidéo donnent des instructions détaillées sur la façon de procéder.

Risques d'infections bactériennes

Problème : les ados qui recourent au tatouage maison n'ont pas toujours conscience des risques. L'utilisation d'aiguilles non stérilisées peut par exemple provoquer causer des craquelures et une irritation cutanée. Or, une peau déchirée ou endommagée augmente la probabilité de contracter une infections bactériennes, type staphylocoque.

"Si la peau est abîmée, elle peut facilement entrer dans nos tissus mous et causer une infection bactérienne appelée cellulite", alerte l'expert en dermatologie Cameron Rokhsar à Daily Star. De surcroît, les aiguilles ne percent pas la peau aussi précisément qu'un pistolet à tatouage.

Les précautions à prendre avant de se faire tatouer

Que l'on soit adolescent ou non, se faire tatouer n'est jamais un geste anodin. Il convient de bien réfléchir en amont au motif de tatouage que l'on souhaite, ainsi qu'à la partie du corps ciblée : il est par exemple préférable d'éviter les zones sensibles ou à grains de beauté.

Une fois qu'on est décidé, l'étape la plus importante consiste à trouver un tatoueur professionnel et s'assurer que celui-ci respecte bien les conditions d'hygiène (propreté des locaux et du matériel utilisé) afin d'éviter tout risque d'infection.

N'hésitez pas à demander conseil autour de vous, ainsi qu'à visiter plusieurs salons de tatouage et prendre le temps de consulter les oeuvres des artistes et de discuter avec eux avant de prendre votre décision. Vous pouvez également consulter Internet et vous rendre sur les forums pour recueillir des avis.