Atita Verghese, l'Indienne skateuse qui brise les clichés sexistes

Atita Verghese est un symbole du skate féminin.
Atita Verghese est un symbole du skate féminin.
A travers le skate, la jeune Atita Verghese bouleverse la société indienne. En quelques années, elle est devenue un symbole important pour son sport et la cause des femmes dans son pays.
A lire aussi

En Inde, la société laisse encore peu de place aux femmes dans l'espace public. Mais certaines d'entre elles n'ont pas l'intention de se laisser faire et se battent pour leur liberté à leur manière. C'est le cas d'Atita Verghese, 24 ans, originaire de Bangalore au sud du pays, qui défie l'ordre établi et les clichés sexistes à travers le skate. Elle a découvert ce sport à l'âge de 19 ans en 2013 grâce à un ami, Abhishek Shakenbake, qui l'a initié au sport dans un skatepark de Bangalore en lui apprenant les bases. Si aujourd'hui elle est devenue une figure importante de la discipline notamment grâce à son travail de promotion du skate auprès des Indiennes, ses débuts n'ont pas toujours été faciles. Lorsqu'elle a commencé son apprentissage, elle n'avait pas de planche à elle. Elle passait donc des heures à regarder ceux qui s'entraînaient et attendait qu'ils fassent une pause pour leur emprunter leur matériel. A ce moment-là, le skate venait tout juste d'arriver en Inde et elle a constaté que les adeptes étaient majoritairement des garçons et que les seules filles qui s'y essayaient finissaient par abandonner. C'est là qu'a commencé son combat.

En 2015, Atita Verghese a créé Girl Skate India, une plateforme en ligne qui encourage les filles à pratiquer ce sport. Pour le promouvoir, elle a initié une tournée dans toute l'Inde avec un groupe de skateuses venues du monde entier pour montrer l'émergence du skate dans son pays à travers leurs yeux à elles. Lors de leur périple, elles ont organisé de nombreuses master classes pour les filles et ont construit des skateparks de leurs propres mains. Une aventure humaine incroyable qui a été immortalisée dans un court métrage montré dans plus de 20 pays. "J'avais juste besoin d'un peu de girl power dans cette partie du monde, là où il n'y en a presque pas. Je voulais que plus de filles viennent faire du skate et en parlent pour que d'autres d'entre elles s'y intéressent", a expliqué la jeune femme à CNN .

Le voyage de Girl Skate India.

Le but d'Atita Verghese est de travailler à l'émancipation des filles à travers ce sport. "Dans des endroits comme l'Inde, nous avons toutes ses croyances culturelles strictes selon lesquelles il ne faut pas laisser les filles sortir dans la rue pour jouer, il faut les garder à la maison et leur faire honte si elles ont des bleus ou sont bronzées. Et il y a aussi le fameux 'Que vont penser les voisins ?'", explique-t-elle au Huffington Post avant de poursuivre : "Donc si elles avaient un espace à l'abri des yeux indiscrets de notre société où elles étaient autorisées et encouragées à être des enfants, à jouer, à s'amuser et à s'exprimer en étant libérées des attentes extérieures, ce serait une étape extraordinaire dans l'évolution de la vie de ces filles."

La révolte dans le sang

Si Atita Verghese s'est jetée corps et âme dans ce projet, c'est aussi parce qu'elle n'a jamais eu peur de suivre ses envies peu importe ce que les autres pouvaient penser. "En grandissant, je jouais au foot, au basket, au hockey. Je faisais aussi du saut en longueur. Je n'étudiais pas et je n'avais pas les meilleures notes à l'école. Je m'attirais toujours des ennuis. Je faisais beaucoup de blagues. C'est quelque chose à laquelle on s'attend de la part des garçons. Aucune fille ne faisait ça", confie la sportive à CNN.

Et cette capacité à bouleverser l'ordre établi ne date pas d'hier dans sa famille. En effet, sa mère Nalini, qui les a élevées seule elle et sa soeur, ne se pliait pas aux conventions sociales. Quelque chose qu'elle a failli payer de sa vie. Avant la naissance d'Atita, elle a été attaquée à l'acide par des hommes de son village parce qu'elle portait des tenues "occidentales" : "Nalini préférait les shorts et les jupes aux saris. A cette époque, on attendait que les femmes portent des tenues traditionnelles modestes."

Un symbole d'émancipation

Aujourd'hui, Atita Verghese est devenue une figure internationale reconnue dans le monde du skate grâce à ses projets et ses prises de positions en faveur des femmes. C'est cette forte personnalité qui a attiré l'attention de Vans en 2017 qui a décidé de la sponsoriser. La branche indienne de la marque en a aussi fait la première membre de son équipe de skate. Elle a également fait partie de la campagne de 2018 de la griffe aux côtés de Lizzie Armanto, une icône américaine de la discipline. En l'espace de quelques années seulement, Atita Verghese est devenue un moteur de son sport dans son pays où elle a l'opportunité de créer une véritable place pour les filles dans le skate puisque la discipline n'en est encore qu'à ses premiers pas en Inde.

Atita dans la campagne Vans.