Teatox : comment le thé laxatif a empoisonné Instagram

Pourquoi faut-il dire non à la mode des teatox ?
Pourquoi faut-il dire non à la mode des teatox ?
Dans cette photo : Kylie Jenner
Un thé qui permet de détoxifier son organisme et de perdre quelques kilos au passage, voilà ce que proposent de plus en plus de marques étrangères. Partout sur Instagram – et plus particulièrement sur les comptes de certaines célébrités – ces teatox se sont vite transformés en nouvelle cure minceur à la mode. Mais les médecins commencent à s'inquiéter. Car si ces boissons ont des vertus, elles sont uniquement laxatives...
A lire aussi

Pour quelques milliers de dollars, stars et blogueuses sont nombreuses à accepter de promouvoir des produits sur leurs comptes Instagram. Parmi ces produits, on trouve notamment les teatox, des thés censés booster votre énergie tout en vous allégeant de quelques kilos. Kylie Jenner et ses grandes soeurs Kardashian, Lea Michele, mais aussi Hilary Duff, Britney Spears ou encore Nicki Minaj, toutes ont fait de la publicité pour ces boissons " miracles ". Et cette technique marketing s'avère payante. Non seulement les instagrammeurs qui acceptent de prêter leur image gagnent des paquets de followers, mais en plus, les marques qui vendent ces thés empochent le pactole. Selon le site Racked, qui a mené une vaste enquête sur le sujet, l'industrie du teatox est tout simplement monstrueuse. Les marques qui vendent ces thés se comptent par centaines et peuvent débourser de 3 000 à 250 000 dollars pour un post Instagram. "A vrai dire, la promotion des teatox est devenu l'un des business qui a connu la croissance la plus rapide sur le réseau social", rapporte la journaliste.

Sur Instagram, les teatox sont partout. Ils portent le nom de Fit Tea (marque promue par Kylie Jenner), Slendertox Tea, Flat Tummy Tea, Skinny Teatox ou encore Naked Me Tea, mais si le packaging est différent, ils se consomment tous sous forme de cure jour/nuit (un thé le matin pour maigrir, un autre le soir pour se détoxifier) et surtout, ils contiennent tous plus ou moins les mêmes ingrédients. Dans les sachets se croisent ainsi généralement des feuilles de thé vert, de la menthe poivré, de la camomille, de la réglisse, du pissenlit, du gingembre, des racines de ginseng, de la cannelle, et même des baies de goji.

A en croire les marques de teatox, cette combinaison d'éléments aiderait à "brûler rapidement la graisse", "à se sentir plus légère" et même "à nettoyer le système digestif". Et c'est peut-être la dernière promesse qu'il faut retenir finalement. Car ce que les compagnies ne mettent pas forcément en avant, c'est que leur thé referme aussi de la sene, une plante médicinale originaire d'Inde qui accélère le transit intestinal et est connue pour ses propriétés laxatives. En d'autres termes – et pour ne pas être trop crue – commencer une cure de teatox, c'est prendre le risque de passer la moitié de sa journée sur les toilettes. De quoi effectivement se sentir plus légère. Concernant le brûlage de graisse par contre, il faudra repasser.

"Une cure laxative, ce n'est pas sain"

La sene n'est pas une plante dangereuse et elle est même la référence pour lutter contre la constipation passagère. Mais avec une cure de teatox, on va la consommer régulièrement sur une période de trois semaines, voire un mois, alors même que notre transit intestinal se porte très bien. Et c'est là que la consommation de sene devient problématique. Interrogé par Racked, Scott Gavura, pharmacien et auteur du site médical Science-Based Medicine, estime qu'utiliser un laxatif sans raison apparente peut causer "des crampes, des problèmes d'indigestion, de déshydratation, et d'autres choses pas franchement plaisantes".

Et d'ajouter : "Prendre un laxatif parce que vous pensez être en surpoids est quelque chose à ne vraiment pas faire d'un point de vue médical. Une cure laxative, ce n'est pas sain, et si vous prenez ça sur une longue période, cela peut perturber votre digestion et la flore bactérienne qui se trouve dans votre colon".

Le teatox doit-il donc être considéré comme dangereux ? Il est apparemment trop tôt pour le dire. Aux États-Unis, plusieurs jeunes femmes se sont plaintes de certains effets secondaires. Elles accusent notamment ces thés d'embrouiller le cycle menstruel et d'affecter l'efficacité de la pilule contraceptive, mais ces quelques témoignages sont noyés par les millions de commentaires positifs lâchés sur les réseaux sociaux par des consommatrices ravies. Et parce qu'il y a peu de plaintes, les organismes comme la FDA (Food and Drug Administration) chargés d'autoriser la commercialisation de certains aliments et médicaments, ne peuvent pas prendre les mesures nécessaires. Disponibles sur tout un tas d'e-shop, notamment Amazon, ces thés détox peuvent donc être livrés n'importe où dans le monde, France comprise. Pas interdits, mais pas franchement sains, et sûrement pas brûle graisse, les teatox ne remplaceront jamais le sport et une alimentation équilibrée.