Trop de travail pour un nouveau projet ? Voici quoi répondre à votre boss

Trop de travail pour un nouveau projet ? Au lieu de dire "non", voici quoi répondre à votre boss
Trop de travail pour un nouveau projet ? Au lieu de dire "non", voici quoi répondre à votre boss
"Non" n'est jamais une bonne réponse à apporter à un supérieur hiérarchique qui vous demande de vous mettre sur un nouveau projet. Que vous soyez sous l'eau ou n'en ayez tout simplement pas envie, voici 5 réponses alternatives à lui présenter pour le convaincre de vous délester de ce nouveau dossier.
A lire aussi
La classe inversée : c'est quoi ce concept qui se propage dans les écoles ?
News essentielles
La classe inversée : c'est quoi ce concept qui se propage...

Il y a des moments où, malgré toute la volonté du monde, il est impossible de surcharger encore son emploi du temps. Entre les horaires à rallonge et les pauses déjeuner expédiées devant son bureau, sans parler des dossiers rapportés à la maison le week-end, difficile de trouver du temps supplémentaire à accorder au travail.

Aussi, quand notre patron vient nous voir pour nous confier un "super projet" ou nous refiler la gestion du dernier dossier qui vient de tomber, on peut être tentée de nous justifier en répondant : "Non, désolée, je ne peux pas".
C'est pourtant la plus mauvaise des réponses à apporter, "non" ne devant pas faire partie de notre vocabulaire au travail. Pour aider les salariés à donner une réponse plus constructive, le magazine Time a demandé à des chefs d'entreprise de partager la réponse qu'ils préfèrent entendre quand on leur émet un refus.

Établir des priorités

Pour Brad Caracciola, PDG de GroundForce Logistics, il faut prouver à son supérieur que l'on sait reconnaître ce qui est prioritaire de ce qui l'est moins en répondant par exemple : "Je travaille actuellement sur tel autre projet que vous m'avez confié hier. Lequel est le plus urgent ?". On peut aussi lui suggérer d'obtenir l'aide d'un collègue pour tout finir à temps.

Reconnaître le challenge

Il y a toujours un moyen de s'arranger, affirme Evan Bloom, qui dirige Sir Speedy Printing and Marketing Services. "Je veux qu'ils (mes salariés) soient honnêtes avec moi et admettent que c'est une tâche difficile. Commencer par là nous permet d'être sûrs que l'on est sur la même longueur d'ondes à propos de ce qui doit être accompli."

Oser demander de l'aide

Si l'on préfère refuser une proposition parce que l'on craint de ne pas être à la hauteur, mieux vaut jouer carte sur table et le dire directement à son supérieur, estime Silke Fleischer, directrice générale du développeur d'applications ATIV Software. "Vous pourriez demander : 'Peut-être que [nom d'un-e autre collègue] serait plus à même de le faire ?", suggère-t-elle. Vous pouvez aussi demander à votre boss qu'il vous offre une formation sur le sujet afin que vous puissiez relever le défi la prochaine fois qu'il vous le demandera.

Demander un délai

Peur de ne pas réussir à tout boucler dans les délais impartis ? N'hésitez pas à demander dès le départ un sursis à votre patron, conseille Jahn Levin, PDG de la société Purity Projects. "Donnez-moi un jour ou deux pour savoir comment mieux m'organiser au mieux. Si j'ai besoin d'aide, je vous le ferai immédiatement savoir", est une réponse possible à apporter.

Sauter le pas

"Dire 'je vais essayer' à votre patron est l'une des phrases les plus marquantes que vous pourrez dire durant votre carrière, affirme Brian Wong, directeur général de Kiip, une société de publicité mobile. Elle ouvre la porte à de nouvelles possibilités et peut être un facteur décisif pour vous octroyer une augmentation ou une promotion."