Trop sale, trop gros... Ces photos choc dénoncent l'oppression du corps des femmes

Le photographe taiwanais Yung Chen Lin a réalisé une série de photos choc sur la perception du corps féminin.
A lire aussi

L'artiste et photographe taiwanais Yung Chen Lin, également connu sous le pseudonyme "3cm", a réalisé toute une série de clichés sur le thème de la féminité et du rapport au corps féminin. À travers des photos épurées mais parfois difficiles à regarder, il explore les difficultés qu'ont les femmes à naviguer à travers une société qui ne cesse de leur répéter que leur corps n'est pas assez bien, qu'il est sale, trop gros, pas de la bonne forme.

Interviewé par The Creators Project, il raconte :

"L'objectif principal est de parler des problèmes de moralité, surtout chez les femmes. La définition que cette société donne aux femmes est assez étroite, pleine de jugements et dénuée de liberté - et les médias ont une grosse influence là-dessus.

Quand les gens ne suivent pas les dernières modes, on les considère comme étant ringards, comme des brebis galeuses. Ce phénomène est surtout présent chez les femmes. Par exemple, les femmes doivent se raser les poils ou perdre du poids."

Les photos viscérales et parfois douloureuses, passant de sujets comme les menstruations à la pression subie par les femmes pour atteindre un idéal physique qui ne leur correspond pas, mais que la société leur dicte. Yung Chen Lin force ses sujets à prendre des positions inconfortables et à subir des traitements physiques intrusifs et douloureux pour représenter cette pression sociale omniprésente qui enferme les femmes dans des cases dans lesquelles elles ne tiennent pas.

En enfermant et en soumettant ses sujets, il libère la parole autour de ces idéaux sadiques et oppressants. Les photos ne sont pas toujours faciles à regarder mais paraissent néanmoins familières, bien que la mise en scène soit fantasmée et suive une esthétique particulière - on comprend bien, en tant que femmes, ce qu'il a voulu représenter et signifier à travers ces clichés.

Ces photos représentent bien le combat mené de toutes parts aujourd'hui pour un droit à la liberté, à la diversité et à la réappropriation du corps - un courant qui se développe sur tous les supports, à travers des courants multiples, pour créer une discussion et un débat autour d'une question vitale qui devrait, si tout va bien, mener vers une nouvelle ère de libération du corps (féminin, principalement) et de tolérance.

Pour voir toutes les photos de Yung Cheng Lin, rendez-vous sur sa page Flickr.