Une artiste relooke les poupées Bratz en héroïnes féministes

Elles s'appellent J.K. Rowling, Frida Kahlo et Malala Yousafzai. Elles n'ont pas eu la même trajectoire mais partagent un trait commun : elles sont toutes devenues des icônes du féminisme. Pour leur rendre hommage et peut-être inspirer des vocations, une artiste a eu l'idée de détourner des poupées Bratz pour leur donner les visages de ces héroïnes bien réelles. Un projet 100% badass.
A lire aussi

Le retour de hype des poupées Bratz a commencé en début d'année. On les pensait passées de mode, détrônées par des figurines à la gloire de la Reine des Neiges, quand une illustratrice tasmanienne nommée Sonia Singh a eu l'idée de leur accorder l'absolution. Démaquillées et rhabillées dans l'objectif de les faire ressembler à des "jeunes filles normales", les poupées longtemps accusées d'hypersexualisation sont tout à coup devenues des objets de désir. Tant et si bien que les Bratz version Sonia Singh se sont vendues comme des petits pains sur Etsy. Aujourd'hui, une artiste inspirée par le travail de l'illustratrice a décidé de pousser la réhabilitation des poupées encore plus loin en les transformant en icônes du féminisme.

Sur le site Bored Panda, Wendy Tsao explique que selon elle, les jouets "peuvent devenir une source de confort, de fierté et avoir un vrai sens pour les enfants". Partant de ce constat, elle a alors eu l'idée de créer des poupées qui pourraient devenir de véritables modèles pour les plus petits. Elle raconte : "Les poupées que l'on trouve aujourd'hui dans les magasins de jouets ont souvent une licence Disney ou sont inspirées d'héroïnes de blockbusters qui capitalisent sur un univers fantastique ou de fantasy. Mais il existe aussi des personnes réelles que l'on pourrait qualifier d'héroïnes, avec des histoires sur le courage, la force et l'unicité".

Malala Yousafzai en version poupée
Malala Yousafzai en version poupée

Des femmes remarquables en version mini

Au total, Wendy Tsao a détourné six poupées Bratz pour les transformer en héroïnes des temps modernes. On trouve ainsi la militante pakistanaise et Prix Nobel de la paix Malala Yousafzai, la peintre mexicaine Frida Kahlo, l'auteure d'Harry Potter et fervente féministe J.K. Rowling, la primatologue et anthropologue britannique Jane Goodall, la première astronaute canadienne Roberta Bondar, et l'écrivaine somalienne et ambassadrice de l'ONU Waris Dirie.

Interrogée par Metro UK , l'artiste explique qu'elle espère bien inspirer les fabricants de jouets, et qui sait, les enfants : "J'admire énormément les femmes à partir desquelles j'ai créé les poupées pour ce qu'elles ont fait ou ce qu'elles continuent à faire. Mais je suis une adulte. Peut-être que qu'un enfant ne pourrait pas les apprécier parce que ces femmes – à l'exception de Malala – sont des adultes célèbres. Peut-être que nous avons besoin de montrer aux enfants que ces femmes remarquables ont aussi été des petites filles. Et que tout le monde a du potentiel".

Tout le travail de Wendy Tsao sur son Tumblr