Les blessures de l'actrice Eileen Moreno, symboles des violences conjugales en Colombie

Eileen Moreno
Eileen Moreno
L'actrice colombienne Eileen Moreno, battue par son conjoint, a publié les photos de ses blessures sur Instagram. Son appel à dénoncer les violences envers les femmes a résonné partout en Amérique latine.
A lire aussi
Le maire de Cabourg condamné pour violences conjugales : deux pétitions demandent sa démission
News essentielles
Le maire de Cabourg condamné pour violences conjugales :...

Elle a 29 ans, est actrice star de télénovela en Colombie, et elle a peut-être grâce à son témoignage débuté une révolution dans son pays, la Colombie. Une révolte contre ces violences conjugales qui gangrènent l'Amérique latine.

Eileen Moreno a, dans un premier temps, caché la vérité à ses milliers d'abonnés sur son compte Instagram. Elle qui a l'habitude de poster des photos de tournages ou de son quotidien, n'a publié que d'anciens clichés pris cet été, accompagnés avec des messages sibyllins : "Mes amis, je sais que vous attendez de nouvelles photos de moi. Désolée, avec le temps, vous comprendrez pourquoi je ne l'ai pas fait. Pour l'instant, je vais continuer à publier des moments beaux et spéciaux, merci d'être là." ou "Lorsque les Japonais réparent des objets cassés, ils améliorent la zone endommagée en remplissant les fissures d'or. Ils croient que quand quelque chose a été endommagé et a une histoire, elle devient plus belle."

Et puis le 13 septembre, l'actrice a dévoilé une photo d'elle le visage tuméfié ainsi qu'un portrait peint d'elle le visage cassé. Dans les messages qui accompagnent ces photos, elle écrit : "On entend souvent des phrases comme celle-ci : 'Elle l'a provoqué, qui sait ce qu'elle a fait, c'est sûrement une garce [...] elle le méritait...' Des phrases qui commencent à pénétrer notre inconscient et que peu à peu, nous adoptons [...]. Aujourd'hui, nous commençons cette campagne. Une de plus, parce que nous devons nous unir, parce qu'ensemble, nous sommes plus forts, parce que si vous en frappez une, vous les frappez toutes"

Elle accuse son conjoint Alejandro García, acteur lui aussi, de l'avoir battue le 23 juillet dernier pour avoir refusé de lui montrer des messages qu'elle avait reçus sur son téléphone alors que le couple était en voyage au Mexique.

La jeune femme a dû subir plusieurs opérations au visage à cause des blessures causées à son nez et une fracture de l'orbite de l'oeil droit. Sous la photo d'elle, le nez couvert de pansements, elle lance un appel à dénoncer les violences faites aux femmes : "Mes amis, c'est une invitation aux femmes qui ont également été victimes de mauvais traitements, à oser dénoncer devant la justice et que la justice soit de notre côté."

On la voit également sur une vidéo le nez ensanglanté juste après l'agression, sous le choc.

Un cocard devenu viral

La photo sur laquelle on la voit poser une main sur son cocard est devenue virale en Colombie, mais également dans le reste de l'Amérique Latine où les violences faites aux femmes sont un fléau. Les internautes ont alors posté des milliers de photos d'eux et d'elles la main devant leur oeil pour montrer leur soutien à Eileen Moreno mais également pour dénoncer les violences conjugales. Les photos sont accompagnées des mots-clés #YoSiDenuncio ("Je dénonce") ou #NiUnaMas ("Pas une de plus").

Dans un entretien donné à une radio, Alejandro Garcia a nié les accusations de son ex-compagne et explique avoir agi en légitime défense. Il accuse Eileen Moreno d'avoir manipulé la vérité et de l'avoir provoqué pour une histoire de jalousie. Lui aussi a publié une vidéo pour contredire l'actrice, la traitant de "menteuse".

Le message viral d'Eileen Moreno a fait réagir jusqu'à la vice-présidente colombienne qui a posté sur Twitter une vidéo d'elle, l'oeil caché : "Il ne peut pas y avoir en Colombie une seule femme victime de violences. Nous appelons Eileen Moreno et toutes les autres femmes victimes de violences à les dénoncer et à les rejeter [...] et nous, au gouvernement, allons tout faire contre ces agresseurs."

Les violences faites aux femmes ont déjà fait tristement la Une de l'actualité cet été en Amérique du Sud. La vidéo d'une femme au Brésil frappée et poursuivie par son conjoint avait choqué l'opinion publique. La femme avait été retrouvée au sol de son immeuble après avoir fait une chute de plusieurs étages. Son mari s'était ensuite débarrassé du corps sous l'oeil des caméras de surveillance.