Sept destinations frissonnantes et décalées pour célébrer la Toussaint

Sept destinations frissonnantes et décalées pour célébrer la Toussaint
Sept destinations frissonnantes et décalées pour célébrer la Toussaint
Dans cette photo : Eric Besson
Légendes d'horreur, village fantôme ou encore vestiges de la guerre, les destinations à vous glacer le sang ne manquent pas en France. Des séjours tout indiqués pour ceux qui n'ont pas froid aux yeux et qui veulent célébrer la fête des morts de façon décalée. Terrafemina vous propose ses sept coups de cœur insolites et glauques pour passer un week-end de la Toussaint sous le signe de la peur…
A lire aussi


En 2012, Halloween c’est has been, et ne parlons même pas de la Fête de la betterave grimaçante en Moselle au château de Saint-Sixte de Freistroff. Alors pour se faire peur quand même et célébrer comme il se doit la fête des morts, on revêt doudounes, mitaines et bottes, direction un coin bien reculé chargé d’Histoire, de vieilles pierres et de légendes frissonnantes.


La tombe de Chateaubriand sur l’île du Grand Bey en Bretagne

En demandant explicitement d’être enterré face à la mer, l’écrivain François-René de Chateaubriand a fait de l’île du Grand Bey son dernier refuge, face à la baie de Saint-Malo. Accessible par une route cimentée surélevée par rapport au niveau de la mer, l’île est inhabitée. En hiver, seule la croix de la tombe de Chateaubriand résiste aux assauts répétés de la mer déchaînée.

Chateaubriand


Les habitations troglodytiques de Touraine

Écolo et respectueuse du paysage, la maison troglodytique revient à la mode sur les sites ancestraux où il reste des caves et des carrières pour habiter sous terre. En Touraine, certaines enseignes hôtelières en ont même fait leur marque de fabrique, et vous pouvez ainsi passer une ou plusieurs nuits dans une charmante chambre avec tout le confort moderne sous terre.
Troglododo, le site troglodytique

http://static1.terrafemina.com/tfcoimages/photos_articles/troglo.jpg







La Chapelle du Châtelard, berceau de la Dame blanche, dans l’Ain

Tout le monde a un jour entendu parler de la légende la Dame blanche. Ce mythe possède de multiples sources partout en Europe et même aux États-Unis. En France, à la Chapelle du Châtelard, la Dame blanche revêt les traits de Lucie de Bréhéville, une fille coupable de parricide parce que son père n’acceptait pas son mariage. Selon la légende, elle vient, depuis, hanter le bourg la nuit et son fantôme glisse silencieusement vers le lavoir pour y rincer des vêtements ensanglantés.

http://static1.terrafemina.com/tfcoimages/photos_articles/la_chapelle_du_chatelard_eglise.jpg

















Le musée Le Grand Blockhaus, en Loire-Atlantique

Un des bunkers du mur de l’Atlantique construit pendant la Seconde Guerre mondiale a été entièrement réhabilité pour conserver les vestiges de l’occupation allemande. Il propose désormais sur cinq niveaux reconstitutions et objets d’époque, avec en prime une maquette du canon 240 mm, qui permettait de protéger la poche de Saint-Nazaire, dernière région d’Europe libérée le 11 mai 1945. Et si vraiment le mode bunker vous branche, il suffit de parcourir les routes de la côte Atlantique ou de rallier l’Est de la France pour trouver un site désaffecté où trônent les vestiges d’un blockhaus, et de planter sa tente à l’intérieur pour une nuit en situation.
Le Grand Blockhaus

http://static1.terrafemina.com/tfcoimages/photos_articles/grandblockhaus10.jpg

















Courbefy, le village fantôme du Limousin

Racheté aux enchères il y a quelques mois par un artiste américain, le hameau de Courbefy a pour l’instant tous les attributs d’une ville fantôme. Il est désaffecté depuis 2008, et les projets les plus fous ont agité les murs des 21 maisons de Courbefy. Tour à tour village de vacances, colonie pour les enfants et récemment hôtel-restaurant, le hameau attend désormais que son nouveau propriétaire le restaure. En attendant, fantômes et autres esprits de passage profitent des lieux en toute impunité.

Courbefy


La « jungle » des migrants de Calais

Vidée de ses 800 candidats à l’émigration vers le Royaume-Uni un matin de septembre 2009 sur ordre du ministre de l’Immigration de l’époque, Eric Besson, la « jungle » des migrants de Calais est quasiment revenue à l’état sauvage. Même si des vestiges d’une vie temporaire émergent ça et là dans le petit bois - sacs de couchage qui sortent de terre ou vaisselle de fortune abandonnée à la va-vite...

La forêt de Brocéliande, sur les traces du Roi Arthur en Bretagne

Merlin, Lancelot, Arthur, autant de personnages mythiques qui auraient séjourné dans la forêt de Brocéliande. La fée Vivianne y emprisonnait même les maris infidèles qui s’aventuraient dans le coin. De fontaine magique en menhir gaulois, une randonnée à la rencontre des légendes Arthuriennes en cette saison, c’est l'effroi assuré ! Dense et étendue, la forêt de Brocéliande est accessible par de multiples entrées. Il ne reste plus qu’à se déguiser en costume d’époque pour s’immerger totalement dans ce monde parallèle...
La forêt de Brocéliande

forêt de Brocéliande


Crédits photos : tf1.tv/Courbefy - Office tourisme Bretagne/Brocéliande

VOIR AUSSI

Halloween 2012 : le programme pour une soirée frissonnante
Vacances de la Toussaint : applis et idées sorties pour les enfants
Le pays préféré des Français est… la France !