Comment Twitter devine votre sexe pour cibler ses pubs

Comment Twitter devine votre sexe pour cibler ses pubs
Comment Twitter devine votre sexe pour cibler ses pubs
Twitter a mis au point des techniques de repérage de notre sexe pour mieux cibler les pubs vendues aux annonceurs. Tweetos homme ou femme vous ne serez pas spammé(e) par les mêmes marques ou pour les mêmes produits. Encore du rose pour elles et du bleu pour lui au final…
A lire aussi

Rentabilité oblige, Twitter se met en quatre pour attirer les annonceurs sur les timelines. Dernière innovation révélée cette semaine dans un communiqué et défrichée par le site ZDnet.fr : le gender marketing. C’est le B.-A.-Ba de tout publicitaire qui se respecte, on ne vend des collants comme on vend des lames de rasoir. Mais Twitter nous apprend que malgré le peu d’informations demandées au twittos lors de son inscription –ni sexe, ni photo identifiante obligatoire-, il est possible de détecter le sexe des utilisateurs pour leur proposer une pub adaptée en conséquence. Twitter se targue d’ajouter cette finesse de ciblage à ses autres compétences : ciblage par zone géographique, centres d’intérêts, type de support (PC fixe, mobile).

«90% de fiabilité»
« Nous sommes capables de deviner le sexe en utilisant les indices que les utilisateurs publient sur Twitter, comme les noms de profil ou les comptes que l’utilisateur ou l’utilisatrice suit », peut-on lire dans le communiqué. Après des tests, le réseau social garantit 90% de fiabilité aux marketeurs. Ainsi on ne verra pas de pub pour les collants s’afficher sur les timelines des twittos mâles, et pas de pub pour les lames de rasoir sur les timelines femelles. Bonne nouvelle pour les pubards, pas forcément pour nous : insidieusement les stéréotypes de genre véhiculés par la publicité vont trouver un nouvel espace, infini et viral qui plus est, pour se répandre.

VOIR AUSSI

Les photos des ados interceptées par des sites pornos
iPad Mini : 5 bonnes raisons de le glisser dans son sac à main
#unpapaunemaman : Twitter raille les manifs anti-mariage gay

Dans l'actu