Musique en ligne : la mission Hoog débouche sur un accord

Musique en ligne : la mission Hoog débouche sur un accord
Musique en ligne : la mission Hoog débouche sur un accord
Une charte de 13 engagements pour favoriser l’essor du commerce de la musique en ligne a été signée lundi par les principaux acteurs du marché. La mission de concertation dirigée par Emmanuel Hoog débouche finalement sur des relations plus équilibrées et plus transparentes entre le monde du disque et les éditeurs numériques.
A lire aussi

Les producteurs de disques, les artistes-interprètes, la Sacem, et les éditeurs de musique en ligne – Apple, Deezer, Orange, Virgin…- étaient tous représentés ce lundi, pour la signature d’une charte encourageant le commerce de la musique en ligne. Les différents acteurs se sont entendus sur 13 engagements faisant suite au rapport de la mission Hoog sur la musique en ligne. Emmanuel Hoog, l’actuel président de l’AFP et ex-président de l’INA avait été désigné en 2010 pour mener une médiation entre les univers du disque et du numérique. Mission accomplie : le marché de la musique en ligne bénéficiera de relations commerciales plus équilibrées. Les producteurs faciliteront notamment les paiements pour les éditeurs de musique en ligne et définiront des objectifs de résultats raisonnables. Les éditeurs de services de musique à la demande gratuits s'engagent quant à eux à « mettre en oeuvre des services payants à valeur ajoutée » afin de « développer la conversion des utilisateurs des services gratuits vers des services payants ». Si ces conditions sont respectées, l’Etat promet de soutenir financièrement le secteur de la musique en ligne, et de travailler à l’adoption d’une TVA réduite sur les services de musique en ligne en Europe.

VOIR AUSSI

Hadopi : les seconds mails envoyés aux récidivistes

Pourquoi le piratage fait-il trembler les industries culturelles ?
Une carte pour télécharger de la musique légalement
Télécharger de la musique légalement, c’est possible grâce à Beezik