Google Street View mis à l’amende par la CNIL

Google Street View mis à l’amende par la CNIL
Google Street View mis à l’amende par la CNIL
Le moteur de recherche bien connu va devoir verser la coquette somme de 100 000 euros pour avoir engrangé les données confidentielles de Français grâce aux bornes wi-fi.
A lire aussi
Venise : baladez-vous en gondole via Google Street View
tourisme
Venise : baladez-vous en gondole via Google Street View

C’est la première fois que le jugement rendu est aussi sévère. La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés n’a fait preuve d’aucune clémence et la sanction est tombée comme un couperet : 100 000 euros d’amende infligées à Google pour son programme Street View.

 Pourquoi une telle condamnation ?

Le programme de Google Street View, permettant aux internautes de visionner les rues des grandes villes,  n'était pas assez verrouillé. Des voitures, appelées les Google cars, sillonnaient le monde et photographiaient ainsi toutes les rues pour les internautes. Ce qui n’était pas prévu c’est que ces voitures, sans le vouloir, enregistraient des données via les bornes wifi.

Google avait donc enrichi son offre en proposant la Google attitude qui permettait aux internautes (via l’application sur leur smartphone) de savoir où se trouvaient leurs amis sur une carte. Le problème est que des données non protégées ont pu être captées (numéro de carte bancaire, relations extra conjugales, consultation de sites pornographiques…).

Google a reconnu son erreur et s’est engagé à détruire toutes les données personnelles.

Voir aussi:

"Facebook Places" dans le viseur de la Cnil