Camille Lacourt dans "Vanity Fair" : amoureux des femmes ou sacré macho ?

Camille Lacourt dans "Vanity Fair" : amoureux des femmes ou sacré macho ?
Camille Lacourt dans "Vanity Fair" : amoureux des femmes ou sacré macho ?
Dans cette photo : Camille Lacourt
Double-médaillé d'or lors des derniers Championnats du monde de natation, Camille Lacourt s'est confié à la version italienne du Vanity Fair à paraître en septembre. Une interview étonnante au cours de laquelle le nageur a détaillé l'effet que produisaient sur lui certains attributs féminins.
A lire aussi


Le 8 mars dernier, à l'occasion de la Journée de la Femme, Camille Lacourt s'était engagé dans la lutte contre le sexisme en posant en talons aiguilles rouges pour une série de photos parues dans un magazine féminin. Interrogé sur cette initiative par Francetv.fr, l'athlète avait montré un certain intérêt aux questions d'égalité entre les hommes et les femmes. « Je vois bien que le sport féminin est bien moins mis en valeur que le sport masculin. Je me sens impuissant face à ce phénomène. Je peux seulement attester que, dans le sport, les femmes ont autant de vertus que les hommes », avait-il ainsi déclaré. Une facette féministe que le nageur n'avait pas dévoilé jusque-là.

« Admirer de jolies fesses me réveille aussitôt les sens »

Mais dans l'édition italienne du Vanity Fair à paraître en septembre, c'est un tout autre Camille Lacourt qui se révèle ; ni féministe ni compétiteur mais séducteur invétéré. « Avant de rencontrer Valérie (Bègue, ndlr.), je ne pouvais pas résister aux avances », confie celui qui vient tout juste d'épouser l'ancienne Miss France. Et d'ajouter : « Parmi les nageuses ? Seulement les Italiennes. Les nageurs du monde entier venaient les voir pendant leur course : elles ont une allure particulière, un charme qui leur est propre. » Le champion du monde de natation va encore plus loin en détaillant les attributs féminins qui l'émoustillent particulièrement. « Admirer de jolies fesses, montées sur des escarpins noirs à talons me réveille aussitôt les sens, et ce, même si je suis mort de fatigue ! », confesse-t-il, avant de nuancer, comme pour gommer le caractère graveleux de sa remarque : « Elle doit avoir de l'humour et être intelligente. Et si elle est belle, ça ne gâche rien. »

Marié, père d'une petite Jazz née en octobre 2012, Camille Lacourt profite de cette interview pour remercier, à sa manière, toutes les femmes qui ont croisé son chemin et qui ont fait de lui le sportif plusieurs fois médaillé qu'il est devenu. « Je dois dire merci à toutes les femmes qui m'ont adoré. Si je n'avais pas reçu autant d'admiration de leur part, je ne serais pas devenu champion. C'est pour vous qu'on fait tout ça. Le pouvoir, l'argent, le succès : c'est pour vous plaire que nous essayons de les atteindre ». Camille Lacourt est-il féministe, sexiste ou un simple amoureux des femmes ? Difficile d'y voir clair.

VOIR AUSSI

Manuel Valls : "pose tendresse" avec Anne Gravoin dans "Paris Match"
Valérie Trierweiler : "Pendant qu'il travaillera, j'en profiterai pour faire du vélo"

Alessandra Sublet : elle dénonce le sexisme chez M6 dans une interview à "GQ"

ON EN PARLE SUR LE COMPTOIR

Mariage de Camille Lacourt et Valérie Bègue : Nelson Monfort donne la date