Cathy Guetta: « Quand je pleure, je ne calcule pas ! »

Cathy Guetta: « Quand je pleure, je ne calcule pas ! »
Cathy Guetta: « Quand je pleure, je ne calcule pas ! »
Dans cette photo : Cathy Guetta
Critiquée en raison de ses nombreuses crises de larmes tout au long du premier numéro de « Rising Star » jeudi dernier, Cathy Guetta assure ne pas exagérer sa sensibilité. « Lorsqu’on me touche par une voix, par un parcours, je pleure parce que je suis touchée et que je n’ai pas de filtre », explique-t-elle.
A lire aussi


M6 diffuse ce soir le deuxième numéro de son télécrochet nouvelle génération « Rising Star ». Forcément, après le succès du premier prime qui avait attiré plus de 3 700 000 personnes devant leur petit écran, les critiques avaient été nombreuses dans la presse. Et si certains spécialistes des médias ont salué le concept ou les prestations des candidats, d’autres ont taclé l’attitude du jury composé de David Hallyday, Cali, Morgan Serano  et Cathy Guetta. Et dans ce cadre, cette dernière n’a pas été épargnée, notamment en raison de ses larmes tout au long de l’émission.

« Je pleure parce que je suis touchée et que je n’ai pas de filtre »

« Je ne pleure pas facilement », a-t-elle pourtant assuré sur le plateau du « Buzz Média Orange-Le Figaro », avant de poursuivre dans une longue tirade. « Je pleure quand je suis touchée par une personne, par un beau film. Je ressens les choses. Je suis instinctive depuis que je suis gamine. Je suis née comme ça. Je suis à l’instinct donc lorsque je suis touchée, je pleure. Lorsque je suis en colère, je crie. Lorsque je suis contente, je ris ». Celle dont Cali n'a pas caché le « fort caractère » confie aimer donner et recevoir. Et d’ajouter : « Lorsqu’on me touche par une voix, par un parcours, je pleure parce que je suis touchée et que je n’ai pas de filtre. Je suis comme les enfants ». Et à ceux qui penseraient que ce comportement est millimétré voire surjoué, l’ex-épouse de l’un des plus célèbres DJ français leur  oppose son authenticité. «  Je ne calcule pas. Je ne me dis pas : "Là il faut pleurer", "Là il ne faut pas pleurer". Je m’en fiche. Je suis à l’instinct. Je suis naturelle. Jje suis spontanée. Je suis moi, je suis comme ça ».  À bon entendeur.

Dans l'actu