arrow_back Retour article
Lifestyle
Photos : Nager, c'est se réapproprier son corps et s'émanciper "avec sensualité", défend la philosophe du désir Chantal Thomas
Publié le 27 juin 2024 à 14:10
1/11
Nager, c'est se réapproprier son corps et s'émanciper "avec sensualité", défend la philosophe du désir Chantal Thomas © SNC

Nager, c'est se réapproprier son corps et s'émanciper "avec sensualité", défend la philosophe du désir Chantal Thomas

La suite après la publicité
2/11

Nager, c'est se réapproprier son corps et s'émanciper "avec sensualité", défend la philosophe du désir Chantal Thomas

3/11
La nage permet-elle de se libérer ? Chantal Thomas, brillante philosophe, le rappelle volontiers dans ses écrits, les podcasts où elle intervient, les interviews. Dans les pages de "Madame Figaro", l'érudite dévoile les atours émancipateurs de la mer, l'océan, la baignade. © Getty Images

La nage permet-elle de se libérer ? Chantal Thomas, brillante philosophe, le rappelle volontiers dans ses écrits, les podcasts où elle intervient, les interviews. Dans les pages de "Madame Figaro", l'érudite dévoile les atours émancipateurs de la mer, l'océan, la baignade.

La suite après la publicité
4/11
Qu'est-ce que la nage ? Une source d'émancipation pour les femmes. Une autre manière, profondément sensuelle, d'expérimenter sa relation au corps, à la nudité, aux autres.  © Abaca

Qu'est-ce que la nage ? Une source d'émancipation pour les femmes. Une autre manière, profondément sensuelle, d'expérimenter sa relation au corps, à la nudité, aux autres.

5/11
C'est en tout cas ce dont est persuadée la philosophe et historienne du libertinage Chantal Thomas. L'autrice de "Souvenirs de la marée basse" et "Journal de nage" est revenue sur cette conviction en ce début d'été, et c'est passionnant. 
© Abaca

C'est en tout cas ce dont est persuadée la philosophe et historienne du libertinage Chantal Thomas. L'autrice de "Souvenirs de la marée basse" et "Journal de nage" est revenue sur cette conviction en ce début d'été, et c'est passionnant.

La suite après la publicité
6/11
Dans les pages de "Madame Figaro", l'érudite dévoile les atours émancipateurs de la mer, l'océan, la baignade. "Dans la mer ou l'océan, on se sent porté, exalté, on sent son corps répondre aux sollicitations de l'eau", détaille-t-elle avec émotion. © Abaca

Dans les pages de "Madame Figaro", l'érudite dévoile les atours émancipateurs de la mer, l'océan, la baignade. "Dans la mer ou l'océan, on se sent porté, exalté, on sent son corps répondre aux sollicitations de l'eau", détaille-t-elle avec émotion.

7/11
 "J'ai voyagé, nagé partout dans le monde, jusque dans le Grand Lac Salé, aux États-Unis, où l'eau vous porte tellement qu'elle vous enserre et qu'il est presque impossible de bouger".
© BestImage

"J'ai voyagé, nagé partout dans le monde, jusque dans le Grand Lac Salé, aux États-Unis, où l'eau vous porte tellement qu'elle vous enserre et qu'il est presque impossible de bouger".

La suite après la publicité
8/11
"Mais chaque fois qu'on peut nager dans une mer ou un océan, il existe quelque chose entre l'appropriation, puisque le paysage devient nôtre, et l'acceptation d'une dépossession de soi. Chaque bain est unique". © Abaca

"Mais chaque fois qu'on peut nager dans une mer ou un océan, il existe quelque chose entre l'appropriation, puisque le paysage devient nôtre, et l'acceptation d'une dépossession de soi. Chaque bain est unique".

9/11
On vous le disait volontiers l'espace d'un long article enrichi des témoignages de nos lectrices : la nage libère le corps des femmes, c'est indéniable. "On se contemple, on renoue avec un corps qu'on prend soin d'écouter... en terme de sensualité, la mer est un espace particulier pour les femmes, un espace de liberté pour nos corps et nos désirs", nous expliquait ainsi l'une d'entre elles, Ariane, avec enthousiasme.
© Abaca

On vous le disait volontiers l'espace d'un long article enrichi des témoignages de nos lectrices : la nage libère le corps des femmes, c'est indéniable. "On se contemple, on renoue avec un corps qu'on prend soin d'écouter... en terme de sensualité, la mer est un espace particulier pour les femmes, un espace de liberté pour nos corps et nos désirs", nous expliquait ainsi l'une d'entre elles, Ariane, avec enthousiasme.

La suite après la publicité
10/11
"Avec la nage, il y a comme une oisiveté qui permet de s'occuper de son corps, de se "réconcilier" avec lui après l'avoir malmené à la ville... et, qu'il s'agisse de la mer ou d'une rivière, l'on en vient à tendre l'oreille à ses désir, à les cultiver. Alors que sur le sol, c'est presque impossible", observait encore la jeune femme.
© Alamy

"Avec la nage, il y a comme une oisiveté qui permet de s'occuper de son corps, de se "réconcilier" avec lui après l'avoir malmené à la ville... et, qu'il s'agisse de la mer ou d'une rivière, l'on en vient à tendre l'oreille à ses désir, à les cultiver. Alors que sur le sol, c'est presque impossible", observait encore la jeune femme.

11/11
"Quand on nage, les questions s'évanouissent. Tout se dissout. Nager est pour moi lié au silence et je ne comprends pas les gens qui conversent tout en nageant", développe à l'unisson la philosophe Chantal Thomas dans les pages de Madame Figaro. "L'eau dans laquelle je nage représente l'ouverture, la nature, et la nature ne se maîtrise pas, dans mon esprit. La performance m'intéresse peu, sauf si elle se double d'un enjeu esthétique, comme dans la danse, par exemple. Ce qui m'intéresse, c'est l'attention aux sensations".
© Adobe Stock

"Quand on nage, les questions s'évanouissent. Tout se dissout. Nager est pour moi lié au silence et je ne comprends pas les gens qui conversent tout en nageant", développe à l'unisson la philosophe Chantal Thomas dans les pages de Madame Figaro. "L'eau dans laquelle je nage représente l'ouverture, la nature, et la nature ne se maîtrise pas, dans mon esprit. La performance m'intéresse peu, sauf si elle se double d'un enjeu esthétique, comme dans la danse, par exemple. Ce qui m'intéresse, c'est l'attention aux sensations".

Sur le même thème
"Elaha", le puissant portrait d'une jeune femme en quête d'émancipation play_circle
Culture
"Elaha", le puissant portrait d'une jeune femme en quête d'émancipation
9 février 2024
Sexe : Emma Stone défend l'utilité des coordinateurs d'intimité sur "Pauvres créatures" play_circle
Culture
Sexe : Emma Stone défend l'utilité des coordinateurs d'intimité sur "Pauvres créatures"
16 janvier 2024
Fin de vie : Line Renaud défend la liberté de "choisir sa mort" play_circle
Santé
Fin de vie : Line Renaud défend la liberté de "choisir sa mort"
6 février 2024
"Je tiens toujours..." : comment Louane se défend en cas de harcèlement de rue play_circle
Santé
"Je tiens toujours..." : comment Louane se défend en cas de harcèlement de rue
20 mars 2024
Les articles similaires
"Quelle audace !" : Lio s'est rasée le crâne, et c'est loin d'être anodin play_circle
Lifestyle
"Quelle audace !" : Lio s'est rasée le crâne, et c'est loin d'être anodin
26 avril 2024
Cannes 2024 : Cate Blanchett fait rimer mode et politique avec une robe (très) osée play_circle
Culture
Cannes 2024 : Cate Blanchett fait rimer mode et politique avec une robe (très) osée
21 mai 2024
"Les porcs !" : pour Adeline Blondieau, il faut "faire le ménage" à la télé play_circle
Société
"Les porcs !" : pour Adeline Blondieau, il faut "faire le ménage" à la télé
31 janvier 2024
Sexo : Nikita Bellucci dénonce la pression à faire l'amour régulièrement play_circle
Sexo
Sexo : Nikita Bellucci dénonce la pression à faire l'amour régulièrement
7 février 2024
Dernières actualités
En France, la transphobie tue (toujours autant), et l'actualité le démontre dramatiquement play_circle
Société
En France, la transphobie tue (toujours autant), et l'actualité le démontre dramatiquement
11 juillet 2024
Argent, santé, carrière : Sharon Stone se confie sur les désastres de sa vie suite à son AVC, et ça en dit long sur le validisme déplorable de Hollywood play_circle
Santé
Argent, santé, carrière : Sharon Stone se confie sur les désastres de sa vie suite à son AVC, et ça en dit long sur le validisme déplorable de Hollywood
11 juillet 2024
"Les gens agacés par le féminisme m'agacent", déplore l'humoriste Camille Chamoux play_circle
Culture
"Les gens agacés par le féminisme m'agacent", déplore l'humoriste Camille Chamoux
10 juillet 2024
Pourquoi il faut (re)voir ce film glaçant sur l'antisémitisme et le négationnisme, disponible gratuitement durant une semaine play_circle
Culture
Pourquoi il faut (re)voir ce film glaçant sur l'antisémitisme et le négationnisme, disponible gratuitement durant une semaine
10 juillet 2024
Dernières news