Le rire dans l'entreprise : "l'humour est une forme de management"

Le rire dans l'entreprise : "l'humour est une forme de management"
Le rire dans l'entreprise : "l'humour est une forme de management"
Au bureau, il y a les adeptes de mail rigolo ou les aficionados du bon mot. Des plaisantins qui l'air de rien changent notre quotidien. Dans son « Petit traité d'humour au travail » (Éd. Eyrolles), David Autissier nous montre que les boute-en-train sont des leviers de bien-être en entreprise autant que d'efficacité. Interview enjouée.
A lire aussi

Terrafemina : Vous l’écrivez : l’humour est important voire indispensable au travail. Entreprise et rires ne sont donc pas antinomiques ?

David Autissier : En tous cas dans les faits, ils ne le sont pas ! Malgré certaines acceptions qui laissent penser que le rire ce n’est pas sérieux au contraire du travail, l’humour crée un dialogue privilégié et de bonnes relations sous-jacentes à la production. Mais, si la plupart des personnes déclarent espérer plus de rire dans leur job, elles sont les premières à reconnaître qu’elles ne le font pas par peur d’être mal perçues.

Tf : Selon l’enquête que vous avez menée, l’humour fait encore largement défaut dans les entreprises françaises. Pourquoi est-ce si difficile de rire au boulot ?

D. A. : D’une part, il faut que la hiérarchie ait la capacité de créer ce type de dialogue. D’autre part, pour l’utiliser, encore faut-il savoir le manier avec précaution ! Les Anglais sont très bons pour ça. Je prends souvent l’exemple de ce professeur qui arrive en classe et dit : « Je suis enseignant parce que je n’ai pas su faire autre chose. » C’est presque une culture, un apprentissage du décalage.

Tf : N’y-a-t-il aucun risque à utiliser l’humour au travail ? Finalement, un bide, est-ce si grave que ça ?

D. A. : Il y a effectivement des risques, mais ce n’est pas le « bide » qui est grave. Ce qui peut être dangereux, c’est l’humour noir, cassant, qui peut faire des dégâts en étant perçu comme une forme d’agressivité. Les jeux de mots sont souvent les plus appréciés, plus que les blagues même. Ils détendent l’atmosphère et développent l’empathie.

Tf : Peut-on vraiment rire de tout et avec tous ? Quelles précautions prendre pour qui veut se lancer dans l’ironie ou la plaisanterie ?

D. A. : On ne peut pas rire de tout et avec tout Le monde. D’abord, il faut contextualiser son humour en fonction du pays, de l’entreprise et de la personne que l’on a en face de soi. En Italie par exemple, on ne rit pas de la religion. De même, on peut être plus direct avec un proche collègue qu’avec un collaborateur que l’on connaît moins. Ensuite, il faut tenter d’apprécier son propre humour, se demander si l’on sait l’utiliser à bon escient. Enfin, il faut rester ouvert aux autres formes de plaisanterie, être curieux, apprendre à décaler certaines situations pour faire sourire.

Tf : Qu’est-ce que l’humour peut changer dans le quotidien au bureau ? Finalement, rire au travail, c’est bon pour quoi ?

D. A. : Pour le bien-être au bureau d’abord. On sait à travers différentes recherches que le rire fait travailler les muscles du visage, permet une meilleure oxygénation… Bref, il est bon pour la santé ! Ensuite, il crée des relations de confiance entre les personnes. Et enfin, il améliore la productivité. Plusieurs études ont montré, par exemple, que dans les hôpitaux, les équipes qui développaient l’humour guérissaient plus de personnes. Et au-delà de cet exemple, on peut dire de manière générale que l’humour crée de la cohésion et donc de l’efficacité.

Tf : Finalement, peut-on dire que l’humour est une forme de management ?

D. A. : C’est même un style de management ! Faire preuve d’humour, c’est créer des espaces de respiration surtout dans des périodes difficiles. C’est permettre de nouer des relations de complicité avec ses collaborateurs en dehors des autres registres d’échange. Mais encore une fois, c’est à manier avec précaution. Non, seulement l’humour ne doit pas être agressif, mais pour un manager, il doit être une ponctuation et non l’ensemble d’une phrase. C’est un condiment à utiliser avec parcimonie, pour que le tout ne soit pas fade…

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Top 10 des applis pour vous faciliter la vie professionnelle
Travailler en couple : vie pro et vie privée peuvent-elles faire bon ménage?
Le monde du travail dans les séries : une pure fiction ?

Dans l'actu