Le 15 janvier 2013, le Club Terrafemina Bordeaux recevait Véronique Morali

Le 15 janvier 2013, le Club Terrafemina Bordeaux recevait Véronique Morali
Le 15 janvier 2013, le Club Terrafemina Bordeaux recevait Véronique Morali
C'est au sujet du monde de l'entreprise dont elle est issue, que Véronique Morali a choisi de s'exprimer à l'occasion de la première réunion 2013 du Club Terrafemina Bordeaux. Plus de 150 Bordelaises se sont ainsi retrouvées à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bordeaux, autour du thème : « Quels sont les changements ou dynamiques de changement à mener dans les entreprises en contexte de crise ou de croissance faible ? »
A lire aussi


« Nathalie Coiquaud m’a demandé d’être positive !, s’est exclamée la présidente de Terrafemina, alors je vais parler de la nécessité de partage et de compréhension par les collaborateurs d’une vision et d’une stratégie d’entreprise. On remarque dans les grands groupes une déconnexion totale entre la tête dirigeante et les fonctions de terrain, censées appliquer les décisions : on n’arrive plus à faire comprendre et partager les décisions qui sont prises en haut lieu ; les managers intermédiaires ne sont pas suffisamment formés pour répondre aux questions et expliquer à leurs collaborateurs.

Dans ce monde à deux vitesses, il est important que la totalité des salariés se réapproprient les visions et les stratégies de l’entreprise, il est indispensable de recréer du lien et de la cohésion. D’où la nécessité de fluidifier les outils de communication interne, et de vérifier comment les décisions prises en haut lieu peuvent s’appliquer sur le terrain. »

Autre thème abordé par Véronique Morali, celui de la diversité, et notamment de la mixité homme-femme dans les entreprises : un paradoxe. En effet, à la fois le contexte politico-médiatique est très favorable et les femmes se retrouvent de plus en plus dans les comités exécutifs, mais en même temps, les entreprises font souvent ce premier pas par dépit, car c’est la loi qui les y oblige. Ce n’est qu’ensuite que les entreprises découvrent que les femmes apportent une vraie valeur ajoutée : elles s’organisent de plus en plus en corps intermédiaires, développent de véritables réseaux solidaires au sein des entreprises qui leur permettent de devenir des forces agissantes.

En période de crise économique toutes les forces de l’entreprise doivent être mobilisées, les femmes ont une vraie carte à jouer » conclut la présidente de Terrafemina.

Un grand merci à toutes d'être venues nombreuses et en forme, un grand merci à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bordeaux d'avoir bien voulu nous accueillir et un grand merci à Nathalie Coiquaud d'avoir organisé cet évènement avec tout le talent et l'énergie qu'on lui connaît !

À bientôt

Le Club Terrafemina

VOIR AUSSI

Égalité professionnelle : au fait, on en est où ?
Top 5 des chiffres désespérants sur l’(in)égalité hommes-femmes
Égalité professionnelle : les hommes sont des acteurs indispensables de la parité
Sexisme en entreprise : 3 Français sur 4 en sont témoins