Assistante Maternelle, plus qu'un travail, une vocation !

Assistante Maternelle, plus qu'un travail, une vocation !
Assistante Maternelle, plus qu'un travail, une vocation !

Dans le cadre d'une crèche familiale dépendant du service petite enfance d'une municipalité, je garde à mon domicile 3 enfants âgés de 3 mois à 3 ans.

A lire aussi
Harcelée au travail : "Bah alors, tu t'es mal fait baiser hier ?"
News essentielles
Harcelée au travail : "Bah alors, tu t'es mal fait baiser...

Les premiers pas


Après mon bac, j’ai commencé à travailler dans la restauration. Mes deux filles (24 et 22 ans) sont nées alors que j’étais toujours dans ce domaine. La restauration étant un secteur très dur, je n’ai pas pu prendre de congé et m’arrêter pour elles.

Je me suis réorientée il y a un peu plus de 8 ans. Je voulais trouver quelque chose de plus calme, qui me laisse davantage de temps pour ma famille. J’ai suivi les formations proposées par la municipalité et une formation obligatoire pour obtenir l’agrément du conseil général.

L'avantage de mon métier c’est que, travaillant pour un service municipalité, je suis encadrée par une hiérarchie qui me soutient en cas de difficultés dues au travail. Je n’ai pas à m'occuper de l'administratif avec les familles des enfants qui me sont confiés. En revanche, l'inconvénient ce sont les horaires de garde très variables, atypiques et parfois très étendus.

Des journées bien remplies


Le matin, tout est parfaitement chronométré. Je m’habille de façon décontractée, pour être à l’aise avec les petits et pouvoir les accompagner dans leurs jeux. A 7h30, je dois être prête pour accueillir les premiers enfants.
Le midi je prépare un bon déjeuner équilibré pour tout le monde. En général, je mange après les enfants, le plus souvent quand ils font la sieste.

La sieste, c’est la seule pause de la journée. J’en profite pour faire un peu de ménage, mettre de l’ordre, et enfin je m’accorde un petit instant de pure détente. Il faut être bien reposé pour toujours être à l’affût du moindre danger ; les enfants ne vous laissent aucun répit et un accident est très vite arrivé. Mais notre rôle ne consiste pas seulement en une présence, l’assistante maternelle a aussi un rôle pédagogique. Elle doit jouer avec les enfants, les éveiller.

Le soir, les derniers enfants partent en général vers 18h30-19h. Quand je ne reste pas à me reposer, mon mari et moi sortons voir des amis, un film, ou bien simplement nous promener.

Dormir comme un bébé !


Pour rester en forme toute la journée, je ne peux que vous recommander de bien dormir, de manger sainement et de vous accorder des pauses dès que les enfants ne requièrent pas d’attention, lors de la sieste par exemple.

A toutes les femmes attirées par la garde d’enfants, sachez qu’il faut beaucoup d’investissement personnel ! Il faut être sûre de soi, faire preuve de patience, de volonté car les journées sont en moyenne de 10 heures et parfois au détriment de votre vie privée. Je ne dissuaderais personne de faire mon métier, pas même mes filles. Mais gardez bien à l’esprit que s’occuper d’enfants n’est pas un travail, c’est une vocation !


INFOS PRATIQUES


Compétences :

Patience, Disponibilité

Formation :

Aucun diplôme n'est exigé pour devenir assistante maternelle. Par contre, il faut obtenir un agrément auprès du service de protection maternelle infantile du département de résidence de l'assistante maternelle. Néanmoins il existe diverses formations préparant à ce métier :
CAP Petite enfance
CAP Aide à domicile
BEP Carrières sanitaires et sociales
BAC PRO Services de proximité et vie locale

Rémunération :

Selon le nombre d’enfants gardés et les horaires couverts, le salaire d’une nounou peut aller de 750 à 3300€ (Source : les metiers)

Pour voir le profil de Marie-Thérèse et lui poser des questions, cliquez ici !