Six conseils pour un ventre plat

Six conseils pour un ventre plat
Six conseils pour un ventre plat
L'été est là et malgré vos bonnes résolutions, vous avez toujours ce petit bidon disgracieux ? Certes, de l'exercice et des abdos pourront venir à bout de vos rondeurs localisées sur le ventre. Mais une alimentation ciblée et un mode de vie plus sain peuvent également vous aider à vous en débarrasser. Voici six conseils ciblés pour dire adieu à vos complexes.
A lire aussi
3 conseils pour un ventre plat en toute saison
Mag
3 conseils pour un ventre plat en toute saison


En régime, tout est question de ciblage : comment avoir de jolies fesses ? Comment ne plus avoir l’arrière des bras flasques ? Un des complexes les plus récurrents des femmes, surtout lors de « l’épreuve du bikini », est le petit ventre d’hiver. L’alimentation influe sur son volume, tout comme le stress… Venez-en à bout grâce à ces six conseils pour retrouver un ventre plat.

Bien dormir

En voilà une bonne nouvelle : sommeil et minceur sont liés. Tout d’abord car se coucher tard augmente le risque de « craquage » et de grignotage : un gros appétit peut être dû à un manque de sommeil et la fatigue donne envie de sucré.  Pire encore, le manque de sommeil altère la production d’hormones, dont le cortisol, qui régule le métabolisme des graisses, protéines et glucides. En ne dormant pas assez, on élimine donc moins bien. On favorise donc une bonne nuit de sommeil aux nuits trop courtes et aux couchers tardifs.

Réduire le sucre…

Forcément ! Pour avoir un ventre plat, on zappe le sucre au profit d’aliments plus sains. Le sucre ne rassasie pas et peut entraîner des ballonnements. Et en cas de grosse gourmandise, pourquoi ne pas remplacer cette barre chocolatée par une poignée d’amandes et un laitage, ou troquer un paquet de bonbons contre une petite salade de fruits ?

… Et augmenter la graisse

Oui, vous avez bien lu : vous pouvez augmenter vos apports en produits gras. Mais uniquement du bon : du saumon, de l’avocat, des noix… Excellents pour la santé et riches en oméga 3, ils demanderont des efforts à votre corps pour être éliminés, en plus de vous rassasier pour un moment.

Prendre le temps de respirer

À chaque sensation de tension ou de stress, prendre le temps de respirer : en ayant conscience de son souffle, on peut se relaxer rapidement. Car le ventre est en quelque sorte notre « second cerveau » : il peut être affecté par notre état mental. Déprime, stress, ou choc émotionnel entraînent ainsi des problèmes de transit et autres ballonnements, qui peuvent être vaincus grâce à la respiration abdominale.

Penser à la phytothérapie

Pour déloger les derniers bourrelets récalcitrants, on se tourne vers les plantes qui affinent, sous forme de tisanes, capsules, compléments alimentaires… Contre le ballonnement, le charbon, l’argile, le cumin et le fenouil sont préconisés. En cas de digestion difficile, il faut se tourner vers le radis noir ou l’artichaut. Et, parmi les aliments pour lutter contre la constipation, on compte les graines de lin ou le fucus.

Faire de l’exercice

On n’a rien sans rien : avec un régime alimentaire adapté et des habitudes de vie saines, on peut lutter contre la bedaine. Mais rien ne remplacera l’exercice, qui affine, raffermit et muscle. Si vous souffrez déjà à l’idée de faire des abdos, tournez-vous vers le pédalage, qui muscle en douceur la sangle abdominale : allongée sur le dos, jambes tendues, descendez et montez les jambes en inspirant profondément. 

Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Culotte de cheval et poignées d'amour : comment faire disparaître les graisses rebelles ?
Avoir du ventre est aussi dangereux pour le cœur que l'obésité
Visage, cheveux, ventre : ces parties du corps qui préoccupent les femmes
Le chocolat noir, un allié minceur ?


ON EN PARLE SUR LE COMPTOIR

Comment avoir de belles jambes pour l'été