Obésité : la consommation de sodas encadrée à New York

Obésité : la consommation de sodas encadrée à New York
Obésité : la consommation de sodas encadrée à New York
Le maire de New York, Mickael Bloomberg, souhaite limiter la taille des gobelets de soda à 470 ml dès mars 2013. Un moyen de lutter contre les problèmes de surpoids qui touchent plus d'un New-Yorkais sur deux.
A lire aussi


La politique de santé du maire de New York, Mickael Bloomberg, fait mouche : après la prohibition du tabac dans les parcs publics et les restaurants à grand renfort de campagnes de publicité qui s’étalent à travers la ville, l’interdiction des acides gras insaturés et l’affichage obligatoire des calories sur les menus des chaînes de restaurant, il s’attaque aux sodas XXL : « L'obésité est un vrai problème national et partout aux États-Unis, les autorités de santé le savent mais se contentent uniquement de dire "Oh, c'est vraiment terrible". » Une restriction qui ne concerne cependant pas les boissons « light », les milk-shakes, les jus de fruit et l’alcool.

Aux États-Unis, la taille des gobelets est bien plus importante qu’en France. Le petit format contient 470 ml tandis que dans l’Hexagone, la contenance la plus élevée est un demi-litre, soit 500 ml. Selon la mairie de New York, la moitié des cas d’obésité de la ville serait due à l’absorption régulière de boissons sucrées. Rien d’étonnant puisque les données révèlent également qu’un New-Yorkais sur trois boit plus d'un litre de soda par jour.

Bien que certains voient dans cette nouvelle mesure une atteinte à leur liberté individuelle comme Zara, étudiante de 20 ans, citée par le New York Times : « Si les gens ont envie de boire un litre de soda, c'est leur choix. », l’idée fait des émules puisque la politique de santé du maire de New York se répand à travers le pays. D’ailleurs, certaines villes auraient emboité le pas en interdisant la vente de boissons sucrées dans les écoles et dans certains établissements publics.

Malheureusement, les effets de cette mesure pourraient s'avérer limités en raison des fontaines à soda en libre accès dans plusieurs chaînes de fast-food.

Laure Gamaury

Sources : lefigaro.fr
Crédit  photo : Stockbyte

VOIR AUSSI

Obésité : les Anglais sont les plus touchés d'Europe
Obésité infantile et publicité : les 12 recommandations de l’OMS
Un mouvement antidiététique prône la malbouffe aux USA
Taxe soda : Les boissons édulcorées taxées

L'INFO DES MEMBRES

Ronald McDonald : le clown ne fait plus rire les médecins