Terra Nova veut transformer le système de santé actuel

Terra Nova veut transformer le système de santé actuel
Terra Nova veut transformer le système de santé actuel
Le « think tank » Terra Nova s'apprête à publier un rapport qui fustige le système de santé actuel et prône un « État sanitaire fort ». Un rapport d'une centaine de pages doit paraître pendant l'université d'été du PS à La Rochelle, et bousculer le gouvernement pour qu'il mette en place des réformes rapides.
A lire aussi


L’université d’été du Parti socialiste à La Rochelle promet d’être mouvementée : Terra Nova, la fondation proche du PS, veut « réinventer le système de santé ». Pour y parvenir, les propositions sont audacieuses : retirer des prérogatives à la Sécu au profit de l’État, réguler les mutuelles santé, changer les références au médecin traitant… Le rapport à paraître, baptisé « Réinventons notre système de santé au-delà de l’individualisme et des corporatismes » fait une centaine de pages. Terra Nova ne remet pas tout en cause puisque l’idée est quand même de garder un système solidaire et non pas de se tourner vers les marchés.

En revanche, le « think tank » de sensibilité socialiste affirme que « la gauche ne peut se contenter de valoriser l’héritage de la Libération ». Daniel Benamouzig, le socialiste qui a rédigé le rapport, soutient que l’actuel gouvernement doit adapter le système de santé « aux transformations de notre temps quitte à s’écarter pour cela du modèle historique de 1945 dont sont issus certaines de ses valeurs et certains de ses soutiens ». Concrètement, Terra Nova propose de rapprocher l’administration centrale de la santé qui est nationale, et les Agences régionales de santé (ARS) des structures de régulation de l’Assurance maladie.

De plus, le rapport préconise d’imposer une complémentaire santé, qu’elle soit une extension de la couverture par la Sécu, comme c’est le cas en Alsace-Moselle, ou une « assurance obligatoire complémentaire régulée » par l’État avec une « autorité indépendante de régulation de l’assurance complémentaire santé ».

La référence au médecin de famille, devenu médecin traitant en 2004, ne serait plus d’actualité non plus selon Terra Nova, car elle ne « correspond plus aux pratiques ni des patients, ni des professionnels de santé ». Pour appliquer une politique de santé et d’assurance maladie unique, le gouvernement a besoin de temps car un certain nombre de propositions « nécessitent une transition ».

Laure Gamaury

Source : AFP
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Pourquoi y a-t-il deux fois plus d'arrêts maladies dans les Ardennes que dans les Hautes-Alpes
Olivier Ferrand : hommages à un agitateur d'idées
Université d'été : « l'Assemblée des femmes » se réunit à La Rochelle

Dans l'actu