Votre sac à main est plus sale que vos toilettes

Votre sac à main est plus sale que vos toilettes
Votre sac à main est plus sale que vos toilettes
Vous grimacez à l'idée de récurer vos toilettes mais plongez sans vergogne la main au fond de votre sac pour attraper vos clefs, votre téléphone ou votre porte-monnaie ? C'est pourtant dans votre sac à main que l'on trouve le plus de bactéries.
A lire aussi
L'astuce à 10 euros pour ranger ses sacs à main qui s'accumulent
News essentielles
L'astuce à 10 euros pour ranger ses sacs à main qui...


Il était déjà établi qu’il y avait plus de bactéries sur un clavier d’ordinateur que dans des toilettes. C’est maintenant le sac à main qui est pointé du doigt. Sachez mesdames qu’il est plus sale que vos toilettes ! Une étude menée par Initial Washroom Hygiene réfute les croyances établies : un sac à main est un foyer de bactéries. On apprend ainsi en frissonnant que les anses d'un sac sur cinq sont aussi sales qu’une cuvette, et contiennent des bactéries pouvant potentiellement comporter un risque pour la santé humaine. Amatrices de beau cuir, attention : la texture spongieuse de la peau offre des conditions propices au développement de ces bactéries.

La crème pour les mains, nid de microbes

Et concernant le contenu du sac à main, ce n’est guère mieux : votre crème pour les mains est un vivier de microbes, suivie de près par le tube de rouge à lèvres et le paquet de mouchoirs. Si vos bowling bags, pochettes et autres besaces sont si sales, c’est principalement à cause du manque d’entretien. Peter Barratt, manager d’Initial Hygiene, explique : « Les sacs à main sont en contact régulier avec nos mains et toute une quantité de surfaces. Le risque de transmission des germes est très élevé, d’autant plus que les sacs à main sont rarement nettoyés. » Que faire pour lutter contre cette invasion de bactéries? Il suffit de se laver les mains régulièrement, et de nettoyer fréquemment votre sac à l’aide de lingettes antibactériennes. Maintenant, c’est davantage à l’idée de récurer notre sac que nous grimacerons.

Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Téléphone, sac à main, serviette : le top 10 des objets sales de notre quotidien
Voiture : Plus de bactéries sur le volant que sur des toilettes
Hygiène : un Français sur cinq se passe de la douche quotidienne