Autisme : accouchement déclenché, risques augmentés ?

Autisme : accouchement déclenché, risques augmentés ?
Autisme : accouchement déclenché, risques augmentés ?
Déclencher artificiellement des contractions pourrait augmenter le risque que l'enfant soit autiste. Une étude américaine a établi ce lien en analysant huit ans de dossiers médicaux relatifs aux naissances survenues en Caroline du Nord. Les risques seraient plus importants pour les garçons et les bébés prématurés.
A lire aussi
Cancer du sein : un verre de vin par jour augmenterait les risques
News essentielles
Cancer du sein : un verre de vin par jour augmenterait...

D'après des chercheurs américains, l'autisme de l'enfant naissant pourrait être lié aux contractions artificiellement déclenchées. Une récente étude parue dans le Journal of the American Medical Association Pediatrics, pointe du doigt cette technique d'accouchement, pourtant de plus en plus pratiquée. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont examiné divers dossiers médicaux concernant les naissances survenues en Caroline du Nord entre 1990 et 1998. Sur les 625 042 dossiers analysés, 1,3% des garçons et 0,4% des filles étaient atteints de troubles du spectre autistique. Les chercheurs ont pu remarquer que dans chacun des cas, la part d'accouchement déclenché était plus élevée que chez les autres enfants.

Un risque augmenté de 35%

« Notre étude est de loin l'une des plus étendues à se pencher sur le lien entre risque d'autisme et déclenchement ou stimulation du travail lors de l'accouchement », avance le Dr Simon Gregory de l'Université de Duke (Caroline du Nord). Les auteurs de l'étude soulignent que ce type d'accouchement pourrait augmenter jusqu'à 35% le risque d'autisme chez les garçons. Ce n'est pas le seul facteur influençant ce risque : l'alimentation de la mère ou la date de la naissance de l'enfant sont également à prendre en compte. L'âge de la mère lors de la grossesse est aussi un facteur d'autisme. D'autres études récentes ont par ailleurs montré que la pollution pouvait jouer un rôle, ainsi que la maltraitance de la mère (violence conjugale) pouvaient augmenter les risques d'autisme chez l'enfant.

L'autisme est un trouble du développement humain, reconnu en France comme étant un handicap depuis 1996. Les personnes atteintes de « troubles du spectre autistique » souffrent d'une communication ainsi que d'une interaction sociale anormales. L'autiste est également caractérisé par des comportements restreints et répétitifs. Ce trouble concernerait 400 000 personnes en France, trois sujets sur quatre étant de sexe masculin.


Victoria Houssay


VOIR AUSSI

Autisme : plus de risques pour les bébés prématurés
Autisme : une prise de sang pour le détecter dès un an
Autisme : les pistes de Marie-Arlette Carlotti pour rattraper le retard français
Autisme : la France en retard sur tous les plans

Plus d'actu sur : Accouchement

Ce tuto sur l'accouchement avec une balle de ping pong fait le buzz
4 conseils pour rebooster sa libido après un accouchement
4 mythes post-accouchement qui sont (en fait) complètement faux