Test de grossesse : vers des ventes hors pharmacie et une baisse des prix ?

Test de grossesse : vers des ventes hors pharmacie et une baisse des prix ?
Test de grossesse : vers des ventes hors pharmacie et une baisse des prix ?
Acheter un test de grossesse autre part qu'en pharmacie devrait bientôt être possible. Benoît Hamon, ministre chargé de la Consommation, l'a annoncé sur RMC ce 10 septembre : les tests de grossesse pourraient être disponibles dans les circuits de grande distribution, ce qui entraînerait une baisse des prix considérable.
A lire aussi


Le gouvernement se montre favorable à la vente de tests de grossesse et d’ovulation dans la grande distribution. Cet amendement du projet de loi Consommation a été révélé ce 10 septembre par Benoît Hamon, au micro de RMC. Pour le ministre chargé de la Consommation, permettre des ventes hors pharmacie pourrait « faire baisser considérablement les tarifs » de ces tests. D’autres produits pourraient eux aussi faire leur apparition dans les circuits de distribution comme les grandes et moyennes surfaces, comme les nettoyants pour lentilles de contact.

« Nous voulons agir dans tous les domaines où nous considérons qu'il existe une forme de rente économique »  qui garde la « clientèle captive », a indiqué le ministre, ajoutant qu’il « faut mettre de la fluidité dans tout ça ». Attention cependant, il ne sera pas question d’autoriser les ventes de médicaments dans les grandes surfaces : Benoît Hamon a tenu à rappeler la valeur des conseils prodigués par les pharmaciens.

Alors que dans des pays voisins (Royaume-Uni, Allemagne), il est possible d’acheter des médicaments sans ordonnance (sirop pour la toux, aspirine…) dans les grandes surfaces, la France exclut toujours cette idée. Une récente avancée a cependant changé la donne : désormais, les pharmacies peuvent vendre certains médicaments en ligne.

VOIR AUSSI

Des tests de grossesse positifs en vente sur Craigslist
Il découvre qu'il souffre d'un cancer en faisant un test de grossesse