Cigarette vs. cigarette électronique : 10 raisons de vapoter

Cigarette vs. cigarette électronique : 10 raisons de vapoter
Cigarette vs. cigarette électronique : 10 raisons de vapoter
Convaincus des bénéfices de la cigarette électronique, 100 médecins ont choisi « Le Parisien » pour publier un appel en sa faveur,ce vendredi. S'élevant contre ses détracteurs, ils affirment que l'e-cigarette est sans danger. L'occasion de se pencher sur les dix bonnes raisons de l’adopter...
A lire aussi
10 raisons d'être une mère indigne au supermarché avec ses enfants
News essentielles
10 raisons d'être une mère indigne au supermarché avec...


Alors que les détracteurs de la cigarette électronique multiplient les avertissements quant à son éventuelle dangerosité, 100 médecins réunis en collectif ont lancé un appel, ce vendredi, pour défendre les bénéfices de l’e-cigarette. Dans le document publié dans Le Parisien, les signataires déplorent que « beaucoup de fumeurs ont envie d’essayer l’e-cigarette mais y sont freiné par les doutes qui circulent ». C’est donc « en tant que médecins » qu’ils affirment : « il n’y a pas de danger » à vapoter. Menée par le docteur Philippe Presles, médecin tabacologue, cette initiative regroupe des professionnels de santé issus disciplines très diverses, des chirurgiens dentaire ou cardiaque aux allergologues sans oublier les addictologues, cancérologues, biologistes, etc.

Et comme l’explique Philippe Presles, tous sont certains que « dans l’échelle des risques, la cigarette électronique est moins dangereuse que le tabac, l’alcool, les produits gras, les aliments sucrés. Un fumeur sur deux meurt des causes du tabac », signale-t-il. Et d’ajouter : « Pour environ un tiers des fumeurs l’e-cigarette suffit à tourner la page du tabac. Pour un autre tiers, il faut mixer avec des patchs et pour les autres, le processus est plus long ». Quoi qu’il en soit, le tabacologue, également auteur La Cigarette électronique : Enfin la méthode pour arrêter de fumer facilement, assure être désormais en mesure « d’aider des patients à arrêter en leur laissant la notion de plaisir ».

La cigarette électronique n’expose pas l’entourage au tabagisme passif

Autant de raisons pour lesquelles les signataires souhaitent inciter les fumeurs à se tourner vers l’e-cigarette. Ils profitent d’ailleurs de leur appel pour rappeler que « c’est la combustion du tabac qui est dangereuse pour la santé des fumeurs, pas la nicotine » mais aussi que le produit « peut-être conseillé à tout fumeur désireux d’arrêter de fumer ». En effet, les motivations pour se mettre à la cigarette électronique ne manquent pas. Parmi celles-ci, le fait que :

-  La e-cigarette fonctionne sans combustion et ne produit donc la fumée dont les 400 composants (monoxyde de carbone, goudrons cancérigène et particules fines) sont responsables d’infarctus du myocarde et d’attaques cérébrales.
-  Elle n’expose pas l’entourage au tabagisme passif.
-  Elle préserve la peau du vieillissement accéléré provoqué par la fumée de cigarette.
-  Elle ne provoque pas de jaunissement des dents ni de mauvaise haleine.
-  Elle permet de réaliser d’importantes économies.
-  Elle n’atténue ni le goût ni l’odorat.
-  Elle permet aux fumeurs de conserver les habitudes gestuelles auxquelles ils sont très attachés.
-  Elle peut être associée à des patchs ou à tout autre traitement de sevrage tabagique, si son usage seul usage s’avère insuffisant.
-  Elle permet peu à peu de retrouver un meilleur souffle.
-  Elle n’imprègne pas les pièces d’une odeur tenace et désagréable de tabac froid.

Par ailleurs, à ceux qui ne seraient toujours pas convaincus, et plus particulièrement à leurs confrères, les médecins signataires de l’appel recommandent « de s’informer activement sur la cigarette électronique qui constitue un nouvel enjeu de santé publique dans [leur] lutte commune contre les maladies du tabagisme ».

VOIR AUSSI

La cigarette électronique est-elle dangereuse ? Marisol Touraine ouvre une enquête
La cigarette électronique bientôt réservée aux pharmacies ?
Cigarette électronique : la vente aux mineurs interdite