L'épidémie de bronchiolite arrive : bientôt un vaccin ?

L'épidémie de bronchiolite arrive : bientôt un vaccin ?
L'épidémie de bronchiolite arrive : bientôt un vaccin ?
Comme chaque année au début de l’hiver, l’épidémie de bronchiolite fait des ravages chez les nourrissons. Bonne nouvelle : les chercheurs travaillent sur un vaccin contre cette maladie qui touche, en France, 500.000 enfants de moins de deux ans chaque année.
A lire aussi


Hantise des parents, la bronchiolite du nourrisson est devenue, depuis quelques années, un problème de santé publique entre les mois d’octobre et d’avril. Cette maladie virale très contagieuse, qui touche chaque hiver les enfants de moins de deux ans, et en particulier les nourrissons de moins de 6 mois, est une infection aiguë des voies respiratoires inférieures.

Comment reconnaître un début de bronchiolite ?

Les premiers symptômes de la bronchiolite du nourrisson sont une rhinite virale et une toux sèche qui devient de plus en plus grasse. Une gène respiratoire apparaît chez l’enfant, qui présente bientôt une respiration sifflante et une fièvre modérée. Très encombré, l’enfant peine à s’alimenter. Si l’infection s’avère généralement bénigne, elle peut conduire à l’hospitalisation.

La kinésithérapie respiratoire fait débat

La kinésithérapie respiratoire demeure le traitement principal de la bronchiolite du nourrisson. Son but est de permettre d'évacuer les sécrétions bronchiques pour désencombrer les bronches du bébé. Le praticien exerce une pression sur la cage thoracique et l'abdomen du bébé lorsqu'il expire. Ce geste permet de faire remonter les sécrétions de la trachée vers la bouche de l'enfant qui réussit ensuite à les expectorer. Les avis divergent cependant au sujet de l’efficacité de la kinésithérapie respiratoire. En décembre 2012, la revue médicale Prescrire a jeté un pavé dans la mare en publiant une synthèse de différentes études qui tend à démontrer qu’il n’y a guère de différence entre les enfants traités « avec kiné » et « sans kiné ». En outre, ce traitement présenterait des effets indésirables à prendre en compte, comme des vomissements, des douleurs et des fractures des côtes.

Bientôt un vaccin ?

Après des années de désillusion, de nouvelles avancées sur l’élaboration d’un vaccin contre la bronchiolite viennent d’être faites. Les chercheurs ont en effet identifié sur le virus responsable de la bronchiolite des cibles pouvant servir de bases à la fabrication du vaccin. Des médecins américains du centre de recherche sur les maladies respiratoires ont publié leurs résultats récemment et estiment pouvoir démarrer les premiers essais cliniques d'ici un an ou deux.

VOIR AUSSI

Comment soigne-t-on une bronchiolite ?
Mort subite du nourrisson : conseils pour réduire les risques
Vaccin contre la grippe : efficacité, effets secondaires et contre-indications