Médicaments dangereux : attention au mauvais dosage des sirops

Médicaments dangereux : attention au mauvais dosage des sirops
Médicaments dangereux : attention au mauvais dosage des sirops
Confrontée à de nombreux signalements d'erreurs liées à une mauvaise administration des médicaments buvables, l'Agence française du médicament lance une campagne de sensibilisation à destination des parents et des professionnels de santé. Elle rappelle qu'à chaque médicament correspond un dispositif d'administration dédié.
A lire aussi


L'Agence française du médicament (ANSM) vient de lancer une campagne d'information afin de prévenir les erreurs médicamenteuses concernant les solutions buvables administrées à l'aide de pipettes, cuillères, gobelet ou compte-goutte notamment. « Ne vous mélangez pas les pipettes », insiste en effet l'autorité sanitaire qui a reçu de nombreux signalement d'erreurs. Selon Le Figaro, elle aurait décompté pas moins de « 109 rapports d'erreurs d'administration de produits buvables entre 2005 et 2012. Plus d'un tiers a entraîné un effet indésirable, grave dans la moitié de ces cas ».

Dans la plupart des cas, ces erreurs sont dues à un manque d'attention des parents - qui donnent par exemple une cuillère de sirop alors que la notice indique qu'il faut l'administrer par gobelet – ou à un manque de lisibilité de la notice. « Les causes principales sont liées à une erreur humaine (administration du médicament A avec le dispositif d'un médicament B), une incompréhension des modalités d'utilisation du dispositif fourni voire de la prescription (administration de X pipettes ou seringues au lieu de X gouttes prescrites). D'autres signalements mettent en cause le dispositif d'administration du fait de la présence d'une double graduation ou d'un manque de lisibilité », détaille ainsi l'ANSM dans un communiqué. Problème, ces erreurs dont les conséquences peuvent être graves, concernent principalement des enfants âgés de deux à onze ans.

Des affichettes ont donc été éditées pour rappeler aux parents quatre règles permettant de limiter les risques au maximum. 
À un médicament donné correspond un dispositif d'administration : les dispositifs ne sont pas universels et sont spécifiques au médicament avec lesquels ils ont été délivrés.
- Il est nécessaire de toujours conserver le dispositif d'administration avec le médicament correspondant pour éviter toute confusion.
- En cas de doute, que ce soit sur l'utilisation du dispositif d'administration ou sur la prescription, il est indispensable de demander conseil à un professionnel de santé.
-  Il est essentiel de toujours lire la notice d'information avant toute utilisation.