Sexisme : Alain Delon regrette que "les femmes soient devenues des hommes"

Sexisme : Alain Delon regrette que "les femmes soient devenues des hommes"
Sexisme : Alain Delon regrette que "les femmes soient devenues des hommes"
Dans cette photo : Alain Delon
« De plus en plus de femmes sont devenues des hommes », alors qu'elles devraient incarner la « féminité absolue » sur le modèle de Miss France, a déclaré Alain Delon dans une interview au Figaro Magazine. Quant aux hommes, l'acteur regrette qu'ils ne passent plus par l'armée, qui enseignait les « valeurs nécessaires à la construction d'un homme jeune ».
A lire aussi


« De plus en plus de femmes sont devenues des hommes. Les femmes se sont battues pour avoir des droits, elles ont eu ce qu'elles voulaient, très bien… Mais pourquoi aller jusqu'à se comporter comme des hommes, pourquoi vouloir leur ressembler ? Je ne comprends pas ». Dès la première question le ton est donné. Interrogé par le Figaro Magazine sur les modèles féminins et masculins, Alain Delon a regretté l'époque où, « dans la rue, on distinguait les hommes et les femmes ». « Il faut faire attention aux limites, aux équilibres entre hommes et femmes. À mon époque, on disait que ce n'était pas à une femme de faire la guerre. Si demain on se bat, elles se battront comme des hommes… Je ne suis pas sûr qu'elles y gagnent. » Désormais pour l'acteur, les rôles ainsi seraient « moins définis », voire même « inversés comme avec le congé paternité » a-t-il insisté.

« C'est l'armée qui m'a enseigné les valeurs nécessaires à la construction d'un homme jeune »

Mais si les femmes sont devenues des hommes pour l'acteur, les hommes, eux, ne sont plus ce qu'ils étaient : « On a commis deux erreurs : abaisser, en 1974, l'âge de la majorité civile de 21 ans à 18 ans. Maintenant, les gamins vous parlent de leurs droits avant même de savoir s'ils ont des devoirs. Et supprimer le service militaire obligatoire, qui était utile à beaucoup de mômes. Ils avaient la chance de pouvoir trouver un cadre, d'être formés, d'être confrontés à l'autorité, d'acquérir des valeurs… » C'est d'ailleurs à l'armée qu'Alain Delon « doit tout » : « Je ne serais pas ce que je suis sans l'armée. C'est elle qui m'a enseigné les valeurs nécessaires à la construction d'un homme jeune, d'un homme: le respect, la discipline, le courage… »

Quant au cinéma, Alain Delon ne s'y retrouve pas non plus : « Avant, il y avait des mecs et des gonzesses. Des identités fortes. Aujourd'hui, il y un peu tout ce qu'on veut. On ne rêve plus. Je trouve que le cinéma ne fait plus rêver. » Seul point positif de notre époque selon l'acteur : la présence chaque année du concours Miss France, « une bouffée d'air » pour lui : « Je me retrouve avec 25 ou 30 jeunes filles qui valorisent une féminité absolue. Elles n'essaient pas d'être autre chose. C'est magnifique. »

VOIR AUSSI

Masculinistes extrémistes, pub pour l'Euro et "femme de" rétrograde... Bienvenue dans le machomètre
Nabilla, en guerre contre les femmes ménopausées, est dans le machomètre
"Les femmes vont à l'université pour trouver un mari", lâche le maire de Londres
Je ne suis pas sexiste mais… je me lâche sur Twitter