Game of Thrones Saison 4 : HBO nous en met plein la vue

Game of Thrones Saison 4 : HBO nous en met plein la vue
Game of Thrones Saison 4 : HBO nous en met plein la vue
L’atmosphère est irrespirable du côté de Westeros, les créatures mythiques du Nord trépignent, les nobliaux du sud ont cessé de s’entretuer ou de s’accoupler gaillardement et les téléspectateurs, tout autant en manque de massacres, poireautent… Heureusement, tout ce petit monde un brin pervers reprend du service le 6 avril sur HBO. Et au vu des dernières images, ça va être tout bonnement dantesque…
A lire aussi
Game of Thrones Saison 4 : une nouvelle vidéo qui en met plein les yeux
series
Game of Thrones Saison 4 : une nouvelle vidéo qui en met...


« Winter is coming » La phrase est redondante, martelée à chaque teaser de la quatrième méga-attendue saison de Game of Thrones sur HBO. « And faster than you might think », s’empressons-nous d’ajouter. Le 6 avril, il est vrai, c’est demain. Et demain, c’est loin, comme disait Akhenaton… Ainsi, tel Stannis Baratheon (tiens, ça rime…), tous les fans de la série – ils sont quelques millions – ont bien du mal à contenir leur monture et fonderaient volontiers à bribes abattues sur la production afin que cette dernière accélère le rythme et balance les dix épisodes d’un coup. Et au trot, que diable (oh, une métaphore filée…) !


« Tous les hommes doivent mourir », message à caractère informatif à l’attention des acteurs de GOT

Acculée par cette foule hirsute, toujours plus massive, de téléspectateurs au regard furieux, avides de nouveaux épisodes, cette dernière, de guerre lasse, a balancé désespérément deux nouveaux teasers de GOT. Morceaux de viande lâchés aux lions, ces deux fois trente secondes  ’images suffiront-elles à apaiser la plèbe ? Rien n’est moins sûr. Tout juste, celle-ci peut méditer sur les quelques enseignements glanés grâce à ses nouvelles images. « Tous les hommes doivent mourir », un message qui n’est pas de bon augure pour la population mâle de la série déjà grandement décimée en trois saisons. Outre le fait que les bébés dragons ont décidément bien grandi (si c’est pas mignon ces petites choses-là…), tout cela s’annonce sanglant. Et grandiose aussi…