Tinder : le co-fondateur écarté suite à un scandale sexuel

Tinder : le co-fondateur écarté suite à un scandale sexuel
Tinder : le co-fondateur écarté suite à un scandale sexuel
Dans cette photo : Katy Perry
Le cofondateur de l'appli de drague, Tinder, Justin Mateen, a été suspendu de ses fonctions. La décision de l'entreprise fait suite à une plainte déposée pour harcèlement sexuel, contre l'homme de 28 ans, par une ancienne directrice marketing.
A lire aussi


Cofonder une appli de drague et se retrouver au coeur d'un présumé scandale sexuel, la nouvelle à de quoi faire désordre. C'est ce qui vient d'arriver à Justin Mateen, l'un des créateurs du réseau social de séduction sur le pouce, Tinder.

Plainte pour harcèlement et discrimination

Whitney Wolfe, une ancienne directrice marketing de l'entreprise, a déposé plainte devant la Cour Supérieure de Los Angeles (Californie) pour harcèlement sexuel et discrimination sexuelle. La plaignante âgée de 24 ans reproche à l'homme de 28 une série de « commentaires, emails et messages sexistes, racistes et inappropriés ». Le PDG de Tinder, Sean Rad aurait sciemment ignoré les plaintes de la jeune femme et renvoyé cette dernière après avoir proposé sa démission.

Raison officielle du renvoi : l'inexpérience supposée de Whitney Wolfe pour le poste. « Les deux protagonistes ont cependant entretenu une relation amoureuse, la situation ayant dégénéré après des tensions entre eux », précise Gizmodo. L'outil « bloquer cette personne », n'existant pas dans la vraie vie, l'ancienne salariée du groupe a donc décidé de saisir la justice.

Justin Mateen suspendu, une enquête interne lancée


Tinder a réagi via communiqué : «
Immédiatement après avoir reçu la plainte de Mademoiselle Wolfe, Monsieur Mateen a été suspendu et une enquête interne lancée. Celle-ci a pu établir que M. Mateen a bien envoyé des messages inappropriés à Mademoiselle Wolfe. Nous condamnons bien évidemment ces messages mais restons persuadés que les allégations de Mademoiselle Wolfe envers Tinder et son équipe sont infondées. »


Un coup dur pour celui qui avait récemment tenté de matcher avec Katy Perry sur Twitter. Le cofondateur de Tinder en avait appelé à la chanteuse pour qu'elle mette un coup de pouce à droite sur son profil. Ça semble mal embarqué…