Ben l'Oncle Soul n'était "pas prêt à cartonner"

Ben l'Oncle Soul n'était "pas prêt à cartonner"
Ben l'Oncle Soul n'était "pas prêt à cartonner"
Ben l'Oncle Soul vient de sortir son deuxième album « A coup de rêves » ce lundi 25 août. Un opus plus authentique et plus personnel, si l'on en croit le chanteur qui s’est confié au Parisien.
A lire aussi


En 2010, on découvrait Ben L’Oncle Soul, son nœud papillon, son tube « Soulman » et son univers en sépia.



Son album (simplement intitule Ben l’Oncle Soul) fait un carton et se vend à 500 000 exemplaires, la tournée suit, et depuis… rien ! Pas préparé à un tel succès, Benjamin Duterde (de son vrai nom) est lessivé. Il faut dire que les choses sont arrivées très vite pour le jeune chanteur qui se destinait à devenir prof d’arts plastiques : « Après un concert dans un café, on me propose un contrat, un album. Mais je ne m’étais pas du tout préparé à cartonner comme ça. J’étais un peu inconscient », lit-on dans Le Parisien du 25 août.

>> Zaz : un nouvel album de reprises sur Paris <<

Un deuxième album plus personnel

« Sur le premier album, je me cachais derrière un personnage avec la veste, le noeud papillon, les lunettes. Je me protégeais. Là c’est vraiment moi », poursuit l’Oncle Soul qui a collaboré pour ce nouvel album avec les Monophonics, un groupe de soul made in San Francisco.

Le chanteur n’a d’ailleurs pas hésité à donner à cet opus un tour plus personnel. Dans le titre « Quelques mots », il évoque notamment son grand-père décédé il y a quelques années. « Je n’ai pas connu mon papa et c’est lui qui m’a élevé », a confié Ben. « Il parlait peu, mais m’a ouvert à plein de choses […] Je lui dois beaucoup. »